Les résultats du questionnaire sur les Chants de Loss

C’était un exercice périlleux et un pari un peu risqué. Créer un questionnaire et demander votre avis,  lecteurs du roman et du jeu de rôle, afin d’en savoir plus sur vous, sur vos goûts, vos retours d’expérience, et sur ce que vous pensez des Chants de Loss impliquait de prêter le flanc à des réponses qui ne serait pas forcément plaisantes.

J’avoue, en le créant je me suis posé deux questions : est-ce qu’assez de gens allaient répondre au questionnaire pour que soit finalement utile, et bien sûr est-ce que nous allions nous faire démonter par la critique ? En fait, il y a eu au total 64 participants pendant les trois jours qu’a été ouvert le questionnaire, et coté résultats et critiques, c’est franchement encourageant. Alors plutôt que de disserter encore, voici  pour commencer les résultats du questionnaire. Plus bas, vous trouverez les avis libres laissés par les participants :

La première partie du questionnaire concernait ce que les participants connaissaient de Loss, et du jeu de rôle. Ce qui m’a apprit qu’assez peu de gens nous ont rencontré parmi les participants qui ont répondus, et d’autre part que beaucoup plus de monde que je ne le croyais a lu le(les) romans(s) : pas loin de la moitié des participants ! Bien sûr, très peu de non-rôlistes y ont répondus, mais je m’y attendais.

questionnaire1

La seconde partie du questionnaire s’intéressait à la perception général du monde de Loss par les participants. Quand je vois que « j’adore » ou « on a envie d’en découvrir plus » rassemble plus de 75% des réponses à la question « quel est votre sentiment sur le décor du monde de Loss », ça fait chaud au cœur. Les deux autres questions font elles aussi une certaine unanimité.  Bon, 9.5% de participants ne trouvent pas l’univers très original. Non, il ne l’est pas tant que cela mais ça ne semble pas être un souci réel.

A la question :  » Quel est votre sentiment sur la société des hommes de Loss ? » vous avez répondu à 66 % : « un monde très dur, mais cohérent et intéressant ». Et on s’en sort avec seulement 6,3% de « Cette société me semble incohérente », et à ma grande surprise seulement 6.3% de « c’est une société très sexiste ». Ce qu’elle est en effet au premier abord. Mais comme quoi le fait que ce premier abord soit fortement nuancé, et de loin pas si tranché que cela n’est pas passé inaperçu aux lecteurs.

Pour la question : « Quel est votre sentiment sur le sort de esclaves de Loss ? » qui est un sujet qui peut être assez polémique, j’ai été surprise aussi que dans 55% des cas la réponse soit toujours : « c’est cohérent dans cet univers. » 17% « aucun avis » m’a surprise aussi. je m’attendais à des résultats plus nuancés… et mitigés. Encore une fois, apparemment, cela ne choque pas aussi radicalement les participants que je l’appréhendais. Mais je vous invite à voir ce camembert là, car les réponses sont assez variés… Il y a quelques « c’est fascinant », et quelques « c’est détestable ». A soulever les quasi 8% de « Cela parait impossible à exploiter ou retranscrire dans le jeu de rôle ». Soyons honnête, c’est une question que je me pose et pour laquelle je n’ai pas encore de réponse claire. Y’aura du boulot de ce coté là.

questionnaire2

 

La troisième partie quand à elle s’intéresse au sujet derrière les Chants de Loss, et à l’attente des participants quand le jeu de rôle sortira. La première question était un risque : y’a le mot féminisme dedans ; pour certains c’est un gros mot, pour d’autres un appeau à troller, pour tout le monde un terme polémique et politique. Mais voilà, une bonne partie du sujet de fond derrière le roman les Chants de Loss en est imprégné, le jeu de rôle est écrit par trois femmes et trois féministes, nous avons déjà eu des discussions d’importance sur ce sujet, et je ne pouvais faire impasse sur cette question.

Donc, pour ma plus grande joie 47% des participants a tout de suite réalisé l’empreinte féministe derrière l’univers de Loss, et seulement 11% n’ont pas tiltés, je pense que ceux-ci n’ont lu que le kit d’initiation, et encore pas forcément en profondeur. Bien sûr, j’ai eu deux trolls (j’ai effacé l’un des commentaires, aucun intéret si vous n’aimez pas les injures sans imagination)  qui ont répondus « lâchez-nous avec votre féminisme ». Je les remercie de me confirmer une de mes théories sur les trolls  et leur mode de pensée. Éventuellement, c’était peut-être une réponse pour plaisanter ; mais j’ai comme idée que non à l’analyse de leurs réponses. Je dois l’avouer, si le sujet vous hérisse, oubliez les Chants de Loss. Si dans le JDR ce sera quelque chose de seulement évoqué et qui se ressent si on y pense, comme le notent 25% des participants, dans le roman, on le perçoit très vite et c’est un parti-pris volontaire !

Et finalement… 35% des participants comptent bien acheter le jeu de rôle. 12% ont déjà commencé à jouer ou faire jouer aux Chants de Loss avec le kit d’initiation, et 25% sont curieux de voir ce que le jeu de rôle donnera. C’est réjouissant et même touchant, c’est un très beau résultat, supérieur à ce à quoi je m’attendais, et cela va toucher mes deux collègues auteurs.

questionnaire3

Enfin, voici les avis libres des participants. 29 d’entre vous ont pris le temps de laisser un petit mot, et parfois un mot pas si petit que cela, y compris des lecteurs non rôlistes. Certains commentaires sont des messages d’encouragement, d’autres des avis critiques, deux sont des trolls dont un que j’ai effacé pour cause d’injures.

Je ne ferai aucun commentaire sur les avis, point par point ou message par message. Ces avis m’ont appris beaucoup de choses, la plupart sont encourageant et me font plaisir, d’autres sont très durs, voire acerbes. Certains sont très lucides, d’autres moins utiles. Mais dans tous les cas, je ne peux que vous remercier d’avoir consacré un peu de temps à écrire ces avis. En me focalisant sur l’ensemble de ceux-ci, je réalise que finalement, nous avançons dans la bonne direction. Nous ne pouvons satisfaire tout le monde, et je me moque personnellement de plaire à tout le monde, c’est sans intéret. Je ne me moque par contre pas du tout de faire plaisir aux gens qui ont apprécié et apprécient notre travail, mon roman, l’univers de Loss, et de les satisfaire et les faire rêver encore.

Oui, je ne suis pas, et je suis la première à le dire, une romancière de génie. Y’a même des fois où je me trouve nulle, c’est dire ! Non, le monde de Loss n’est pas si original que cela. Non, le système de jeu n’est pas novateur non plus. Mais le monde de Loss est ce que je voulais écrire  et partager. Il est intime, fascinant, riche et mature, il est complexe et loin des archétypes prémâchés de la high-fantasy de jeu de rôle. Parfois, j’essaye de le rendre plus original, plus exotique, mais je bataille aussi avec la cohérence d’un univers inspiré de modèles historiques et sociaux que je veux réaliste, ou du moins, que j’essaie de rendre réaliste. Et j’ai deux co-auteurs  et des contributeurs pour le jeu de rôle qui y veillent sans pitié ! Alors j’en demande pardon à qui voudrait plus original, ou ne le trouve pas cohérent. Mais il est probable qu’on ne fasse pas ce qui vous conviendra. Et c’est finalement à ceux qui au contraire trouvent Loss passionnant et intéressant que nous nous adresserons, en veillant à ne pas trahir leurs attentes, et à attirer toujours plus de fans de notre univers sans trahir celui-ci.

Les avis libres  :

(j’ai retiré les quelques mentions de noms, par soucis de neutralité, et j’ai laissé les fautes)

  • De bonnes idées, notamment avec l’effroyable clergé. Mon humble avis est que c’est sur la bonne voie (je n’ai pas lu le roman à l’heure où je rédige ces lignes. Concernant la biosphère, tu t’es inspirée des monotrèmes visiblement. Et concernant le féminisme, çà me choque pas. Le clou doit parfois être enfoncé violemment pour que le message passe.
  • Continue !
  • N’ayant aucune culture fantasy baroque Da Vinci-Punk, je ne suis néanmoins pas perdue, et adhère complètement à l’univers. Ne jouant pas au jeu de rôle, je n’ai pas d’avis à ce sujet.
  • Un monde de fantasy classique, les peuples sont typiques et pas très originaux, mais on le comprends vite puisque ce sont des peuples de l’antiquité pris à la Terre et posés sur Loss que l’auteur a remanié. C’est plus pour les sujets et le thème de l’histoire que j’y trouve beaucoup d’originalité, que pour son decor. J’espère que le jeu appuira sur les cotés da vinci-punk,secrets, complots et politiques. le jeu me fait penser a prophecy, j’espere qu’il sera autant apprecié.
  • Il y a des choses intéressantes mais il a un coté vaguement générique un peu trop prononcé. Malgré tout ses efforts il manque d’identité tant par endroit on devine les différentes influences de l’auteur. De plus même si j’aime les rousses, il y a parfois un aspect marysuesque assez pénible qui ressort de tout ça. Donc globalement c’est assez sympathique mais il n’y a rien qui retiennent mon attention outre mesure, je pense honnêtement que je le feuilletterai avec plaisir sans même penser à l’acheter ou le faire jouer.
  • tellement submergé de pub pour cet univers que je le ressent comme un spam qui oblitère toute envie de curiosité à son propos.
  • Mes joueurs me semblent un peu jeunes pour ce monde bien que j’aimerai masteriser dans ce monde : Mais je le ferais avec des joueurs qui savent avoir du recul sur le monde du jeu.
  • Hélas je réponds à ce questionnaire en n’étant qu’à la moitié du premier roman et sans autre connaissance du jeu ou de l’univers. Mon avis est donc loin de représenter une opinion définitive. Par ailleurs, les choix laissés dans certaines QCM sont trop limités et confinent à une position pourtant loin d’être aussi tranchée de ma part. J’ajouterai donc que ma vision de l’univers est telle, à la moitié du premier tome, que je le comprends comme quelque chose de grand et de cohérent que la curiosité me pousse à explorer plus en avant. Ses thématiques sont intéressantes, généralement peu abordée en littérature « grand public », bien traitées sur la forme, et sont un peu dans l’air du temps. C’est donc une oeuvre assez actuelle de mon point de vue (bien que très intimiste). L’ennui est que l’histoire, qui devrait être le moteur de ma découverte de Loss, ne me pousse guère en avant. Elle expose plus qu’elle ne raconte à mon sens. De ce que j’en perçois, il me semble que le fonctionnement de l’univers (d’un point de vue culturel, social et politique tout du moins) est bien plus mis en avant que le récit. Les actions et sentiments des personnages se diluent trop l’imagerie mise en place et il me reste davantage l’impression de lire une encyclopédie plutôt qu’un roman. Ceci vaut pour une pré-critique de l’oeuvre. Ce présent questionnaire s’intéressant plus au fond, et à l’aspect jeu de rôle, il m’est encore assez difficile de me prononcer. Toutefois, le défaut que je rapporte ci-dessus va plutôt dans le bon sens concernant un univers et un jeu. Je suis très sceptique sur la possibilité pour tout un chacun de s’approprier un univers aussi sexiste et aussi culturellement marqué par l’esclavagisme. Je suis tout à fait conscient qu’il s’agit d’un parti pris, mais tant pour le maîtriser que pour y jouer, j’ai peur que cela ne touche qu’un public très restreint. J’ai répondu « aucun avis » sur la question de l’Empreinte féministe, car pour être honnête, je n’arrive pas à me prononcer. Je qualifie volontiers l’univers de « sexiste », mais dans son traitement, je ne vois pas vraiment d’empreinte féministe. D’ailleurs, la définition de « féministe » étant largement malmenée par les média depuis ces dernières années, il est délicat d’affirmer quoi que soit à ce sujet sans concertation préalable. J’en resterai donc là au stade de ma lecture/découverte de Loss.
  • Pour l instant, il faudrait que je lise le roman avant d avoir d autres avis
  • J’attends le jeu avec une grande impatience. Tout me plait hors les règles que je trouve trop classiques
  • Un monde fascinant et effrayant en même temps. Je trouve que le décor rappelle bcp de choses à la fois on n’est pas perdus tout en etant plongé dans un monde exotique et original. Le roman me passionne et je languis d’en connaitre plus.
  • Y a pas de S à aucun avis. Pas intéressé du tout par ce jeu. Personne parmi les gens que je côtoie n’en parle ou semble être intéressé. Le thème tant que les illus ne m’attirent pas du tout. Pourtant rôliste et curieux de tout d’habitude :-/
  • jattend la suite du livre
  • Salut Axelle, Je n’ai pour le moment que survolé le livret d’initiation. Le système de règles a l’air simple et sympa, J’adore la fiche de PJ et les choix d’illustrations de référence. L’univers me semble par contre assez classique (les peuples un peu trop typés comme dans beaucoup de jdr med-fan) mais il y a plein de bonnes idées à développer (le loss,…). Pas encore trouvé le temps de lire le roman. Par contre, lorsque le jdr sortira, je le proposerai dans ma boutique et j’en ferai la promotion sur Facebook. Bon courage pour le projet.
  • Je ne crois pas que l’univers soit très original, mais j’aime comment il est décrit et raconté. C’est ce qui fait sa profondeur et finalement originalité de son histoire même si ses concepts sont assez génériques.
  • Dans la mesure ou je n’ai pas encore eu le temps de tester la partie JDR, je me suis surtout penché sur le roman… En quelques mots: univers mystérieux et attractif, personnages intéressants qui donnent envies d’en savoir plus, rythme agréable et soutenu… le tout m’a donné l’impression d’avoir une poupée russe dans les mains. J’en ouvre une et j’en découvre une autre etc. J’ai adoré. Félicitations! J’attends avec impatience le tome 2!
  • Au delà de l’univers peu intéressant c’est la qualité d’écriture et le manque d’imagination qui sont vraiment rébarbatifs. N’est pas écrivain qui veut même en s’autoproclamant ainsi.
  • Un univers qui va faire beaucoup de polémiques. On aime ou on déteste, mais il ne laisse pas indifférent.On sent que c’est un JDR écrit par ds filles, et beaucoup de mecs ne vont pas du tout le comprendre. Il faut beaucoup d’efforts d’immersion, c’est un univers de jeu très adulte d’une certaine manière.
  • monde très adulte, roman passionnant, kit d’initiation très réussi, univers visuel magnifique. Même si je n’ai pas fini le livre, j’adore l’univers mélange entre des choses connues et des mystères nombreux. J’aime le principe des Vertus dans le jeu de rôle qui forcent le roleplay, et obligent à incarner la personnalité des personnages des joueurs. J’aime aussi les exploits, qui font que le joueur décide quels risques prends son personnage pour gagner des avantages et des effets critiques. par contre, j’espère que dans le jeu de rôle, on aura beaucoup d’exemples car ce n’est pas facile à employer. Comme d’autres l’ont dit, c’est un monde complexe, mature et dur, pas facile à aborder. C’est une grande qualité, mais ça risque de limiter un peu son succès. J’aime qu’il y ai cette petite signature féministe, et qui ose traiter de sujets et de polémiques d’actualité.
  • une mention spéciale pour le design de la fiche de perso 🙂 les illustrations aussi qui donnent envie de découvrir le monde, qui pour une fois n’est pas un univers aseptisé avec avec des gentils d’un côté en lutte contre les forces du mal, mais un monde plus adulte et proche du nôtre… continuez et bon courage !
  • Tu sais que je suis depuis le débit fan de cet univers, d’une rare intensité humaine justement parcequ’il explore des facettes sombres et rarement mises en avant de la nature humaine… PS : difficile de répondre à ton questionnaire, bien souvent plusieurs réponses s’appliquent, par exemple cet univers est fascinant ET effrayant ! Bises !
  • Pour le peu que j’ai eu l’occasion de voir à travers le kit d’initiation, sympa, bien fait mais manque un peu d’originalité et fait un peu cliché. Mais bon, bon courage pour la suite!
  • Pour le moment, la maturité des thèmes abordés me fait un peu douter de la capacité de ma table actuelle à accepter une telle charge morale et émotionnelle… et me fait douter de ma propre capacité à leur donner envie de découvrir cet univers. J’achèterai le jeu, c’est un certitude. Le faire jouer, c’est une autre affaire…
  • J’ai rencontré l’auteure virtuellement, ça compte ? Mes réponses sont donc biaisées par les rapports que j’entretiens avec elle 🙂 Je lirais le roman un jour.
  • J’admire le travail si riche d’une seule personne pour s’occuper aussi bien de ses romans, que de son jeu de rôle, de faire les illustrations, les maquettes, la promotion, décrire l’univers, partager le tout. Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir savoir faire, avec tant de talent, autant de choses à la fois.
  • L’univers de Loss me semble peu original. Pour moi c’est un énième univers classique, ses spécificités ne suffisant pas à le rendre essentiel.
  • Continue comme ça Axelle, ça va être top 🙂 j’ai hâte de voir la version finale 🙂
  • Alors pour n’avoir lu que le kit d’initiation mon avis est forcément très partial, pour autant une peur ne m’a pas quitté en lisant le kit et encore plus le questionnaire : celui de savoir déjà le sens qu’allait prendre le roman. Sans l’avoir lu je suppose bêtement que l’héroïne sera rousse, qu’elle va en chiée grave (avec sans doute menace de viol à un moment donné ), qu’un (voir 2 ou3) beau ténébreux va en tomber amoureux, qu’elle à pas eu de chance dans la vie mais qu’elle est promise à un grand destin, qu’elle maitrisera la magie que seul les rares personnes sur terre maitrise mais qu’elle sera plus forte…et qu’elle finira aussi meilleur ps: je met aussi option sur une quelconque prophétie qui fera d’elle une élue. Encore une fois j’ai pas lu le livre mais j’ai cette désagréable sensation de savoir déjà sur ce que je vais tomber.
  • Je suis le roman depuis le début, je ne joue pas aux jeux de rôles, mais j’adore ce récit si profond et émouvant

Une réflexion sur “Les résultats du questionnaire sur les Chants de Loss

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :