Réponse aux questions sur les Chants de Loss partie 1

Vous êtes nombreux à m’avoir posé des tonnes de questions sur les Chants de loss, alors on va traiter celles-ci par catégorie, plutôt que dans l’ordre où elles m’arrivent, surtout que souvent ce sont des questions similaires. Et pour le coup, la plupart des réponse sont celles de notre petite équipe, Emilie, Alysia et moi. Certaines nous sont adressés, d’ailleurs.

On va donc commencer par …

Actualités de Loss :

Où en est le jeu de rôle, vous l’avez bientôt fini ?

Actuellement, le jeu de rôle en est environ à un peu plus de 60% de sa rédaction. La partie règles du jeu a été un des travaux les pus ardus, parce qu’il a demandé des débats, des tests, des équilibrages, et des matheux pour décortiquer le système et s’assurer que sa mécanique fonctionne sans nous faire des choses bizarres. Pour parler en chiffres, environ 200 pages du JDR sont rédigés sur  une estimation de 350-400 (sans illustrations). Mais comme une grosse partie de l’univers est lui aussi avancé, fait d’articles et de bible de référence pour les romans, on est plus près des 250 pages finies que des 200.

Quand sortira-t-il ?

Il devait être prêt pour le Printemps 2016, mais l’auteur chargé de la rédaction (coucou c’est moi) a du faire face à des ennuis de santé et ses collègues à des impératifs professionnels et familiaux. Bref, nous avons perdus trois mois et nous avons décidés de prévoir l’achèvement du livre du jeu de rôle en prenant une marge supplémentaire de deux mois. Il sera donc achevé entre fin Aout et début Septembre et fera l’objet d’une version PDF (gratuite) avec mes illustrations uniquement, qui sera donc moins riche que le livre final édité, qui comportera le travail de plusieurs autres illustrateurs. Mais il reste une grande inconnue pour son édition : nous avons besoin d’un éditeur pour s’assurer d’une diffusion et d’une distribution de qualité.

Pourquoi cela prends-il autant de temps depuis que vous avez commencé à en parler il y a un an ?

Parce que nous avons tous, les co-auteurs et les contributeurs et testeurs une vie professionnelle et privée. Un an pour écrire un livre de jeu de rôle, l’illustrer, le mettre en page, le relire, le faire corriger est un délai très court et nous ne sommes pas salariés pour cela. C’est donc dans notre temps libre que nous le faisons avancer, en devant tenir compte des aléas de chacun de nous. Et je ne parle pas ici des délais pour l’impression et l’édition.

Où puis-je trouver et consulter le jeu de rôle ?

Ici-même ! Tous les chapitres du jeu de rôle dans leur version de travail sont publiés sous forme de pages et dossiers sur ce site, et chaque article peut être téléchargé au format PDF ou EPUB.

Vous avez un éditeur ?

Non, pas encore, et justement, nous en cherchons un. C’est un processus long -vraiment long !- car les délais de réponse prennent des mois. D’ailleurs si vous lisez ceci, éditeur de jeu de rôle, n’hésitez pas à nous contacter !

Qui travaille sur le jeu de rôle ; on ne voit en général que toi nous en parler ?

Les trois co-auteurs sont Emilie Latieule, Alysia Lorétan et Axelle « Psychée » Bouet (moi donc). Je suis la rédactrice principale du jeu de rôle et aussi chargé de communiquer sur lui, vous faire découvrir le jeu, partager les nouveaux documents et article ce qui explique pourquoi c’est toujours moi qui vous écris. A ce trio viennent se rajouter trois contributeurs importants et des testeurs : Julien Salamin, Stéphanie Roth, et Michel Chevalier. Mais il y a aussi une petite équipe de relecteurs et de contributeurs extérieurs, comme Igor Polouchine (auteur de Shaan-renaissance) et Stéphane Gallay (auteur de Tigres Volants) et une belle équipe de fans qui nous soutiennent, que je tiens à saluer et remercier ici, vous êtes trop nombreux pour que je puisse vous citer !

On ne vous voit jamais en Convention de jeu de rôle, pourquoi ?

Ben deux raisons : parce que cela coûte de l’argent et parce que je vis en Suisse avec Alysia et pas en France ; alors on fait les conventions suisses romandes. Mais le soucis est plus complexe : nous ne travaillons pas sous la bannière d’un éditeur qui pourrait nous aider, nous sommes seules à bosser et nous avons à gérer nos propres impératifs professionnels et financiers. Une convention est un investissement qui représente de grosses dépenses que nous avons beaucoup de mal à assumer. Mais nous cherchons des solutions pour nous déplacer sur des conventions de jeu de rôle en France, comme par exemple OctoGône à Villeurbanne cet automne. L’une de ces solutions, que nous avons du mettre en place pour la Convention Orc’idée à Lausanne, serait de passer par  des formules de financement participatif, en prévoyant des goodies uniques pour les participants.

Pourquoi on ne voit que tes illustrations pour le JDR, y’a pas d’autres illustrateurs ?

La réponse est simple, bien qu’elle fasse aussi appel à notre éthique professionnelle : un illustrateur, cela se paye.Mes collègues et moi-même refusons donc de demander à des illustrateurs, même amateurs, d’illustrer les Chants de Loss si nous ne pouvons pas les payer. C’est d’ailleurs le poste financier qui représentera une des plus grosses dépenses pour finaliser le livre du jeu de rôle. Une petite équipe de 8 illustrateurs a été sélectionnée mais nous ne les dérangeront que quand nous en seront au stade du financement participatif du livre de jeu de rôle. Un stade qui va dépendre de l’éditeur que nous aurons trouvé.

Et c’est pour quand le tome 2 du roman les Chants de Loss ?

Bientôt ! Comme le reste, mes soucis de santé l’ont retardé, mais il devrait être fini dans trois semaines. Il faudra cependant compter un bon mois de plus de relectures et corrections, et il ne sera peut-être pas publié chez le même éditeur que le premier tome.

Et pour finir sur ce premier question/réponses, une illustration du jeu de rôle que vous retrouverez dans le kit de découverte disponible dés le 2 et 3 Avril, à Orc’idée, puis rapidement par commande chez Stellamaris et en PDF ici-même :

armanth-1100

Une réflexion sur “Réponse aux questions sur les Chants de Loss partie 1

  • 23 mars 2016 à 18 06 05 03053
    Permalien

    Super, merci !
    Un an pour écrire un jeu de rôle, moi ça ne me paraît pas loin… mais même plutôt excessivement court, même à trois ! Chapeau si vous arrivez à tenir de tels délais. De mon côté, j’en suis à 4 ans de développement pour Fils des siècles et j’ai bien l’impression d’en avoir encore pour des mois et des mois…
    Concernant les conventions, ma stratégie consiste à vendre le kit et des goodies sur le stand (et via le site) pour financer les déplacements (et payer les illustrateurs). Certaines conventions sont aussi parfois prêtes à défrayer le déplacement et/ou l’hébergement, un vrai coup de pouce pour les auteurs indépendants !
    Au final, j’ai pu présenter le jeu dans plus de vingt conventions avec un équilibre financier, tout en payant les illustrateurs (ma part est systématiquement reversée dans le développement du projet).
    Bon courage pour la suite en tout cas !

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :