Concours : racontez l’histoire de ce personnage

officier-femme-final

Voici une des illustrations que j’ai réalisé pour Les Chants de Loss, le jeu de rôle. Le personnage a été dessiné après une inspiration, et pas réellement pour illustrer un sujet ou élément du jeu. C’est une Femme d’Epée, un officier, peut-être de marine ou d’unité mercenaire, du peuple Teranchen. Mais ce personnage n’a pas d’histoire. Et nous vous proposons de lui en créer une. Celle-ci doit tenir sur environ trois paragraphes au maximum racontant son histoire, son occupation sa personnalité, son rôle. Il faut garder en tête qu’elle deviendra un PNJ de référence dans le monde de Loss, donc un personnage d’une certaine importance, mais celle-ci peut être grandiose ou limitée.

Vous pouvez poster votre récit et votre idée en commentaire du blog. Dans un mois, nous déciderons de la meilleur proposition, et le gagnant qui verra son idée devenir un PNJ du monde de Loss, recevra un exemplaire dans sa boite mail du dessin, spécialement dédicacé et en couleurs et sera aussi cité et remercié dans le livre du jeu de rôle !

A vos idées, épatez nous, et merci de tout coeur de votre participation !

4 réflexions sur “Concours : racontez l’histoire de ce personnage

  • 8 juin 2016 à 17 05 49 06496
    Permalien

    Je me tente pour le concours. Je connais assez peu l’univers, j’espère donc être dans le bon ton.

    Leorisse Egel

    Leonisse est né d’une famille de paysan, travaillant la terre dès son plus jeune âge. Pour soutenir les besoins des paysans ses parents se sont lancé dans la politique et ont plutôt bien réussit. Leorisse est donc passé de la campagne à la ville. Elle aidait ses parents et dans ses déplacements, elle s’est passionné pour les histoires qu’elle pouvait entendre de-ci de-là : des histoires de piraterie, d’aventures… Elle s’est mise à réver de quitter le confort de la ville pour partir à l’aventure, et la seule solution pour elle, c’était de s’engager dans la milice. Mais ses parents ont joué de leur influence pour l’en empêché. Déçue elle décida de partir accompagner un navire, d’abord en passager clandestin, mais sa détermination et son intelligence ne sont pas passé inaperçu au capitaine du navire. Elle due payer son trajet avec quelques années de services au cours desquels elle apprit à se battre. Une fois ses années de services passé, elle retourna sur la terre et s’engagea dans une compagnie de mercenaire spécialisé dans la protection. Là elle rencontra son futur mari, un ingénieur. Maintenant, ils parcourent le monde tout deux à la recherche de découverte technologique, son mari comme savant itinérant, et elle comme son assistante et garde du corps. Au fil du temps, l’occupation de son mari est devenu une vrai entreprise, nécessitant d’engager du personnel et de voyager.

    Leorisse est d’un naturel calme et discipliné. Elle se sert plus de sa tête que de ses muscles, préférant éviter un combat que de risquer de le perdre. Toutefois, lorsqu’elle assiste à des événements qui la répugne, elle ne peut s’empêcher de se révolter. Elle déteste lorsqu’une femme se fait rabaissé et compte plus d’une rixe à ce sujet.

    Leo est devenu un pilier dans l’occupation de son mari, elle aime sa liberté et prend plaisir à voyager. C’est sans doute la personne qui représente le mieux l’entreprise de son mari. Et son caractère est connu de beaucoup, si bien que beaucoup évite de maltraiter une femme en sa présence. Actuellement, elle aime aller là où personne n’est encore allé pour devenir une femme d’exception. Leo aime partir avec les expéditions de découverte et trouver de nouveaux territoires ou espèces.

    Répondre
  • 8 juin 2016 à 21 09 01 06016
    Permalien

    voyons se que nous avons la.
    un port noble et supérieur, mais une grâce sous-adjacente.
    une tenu laissant transparente une certaine aisance financière.
    ce qu’on voit de son corps ou qu’on devine n’indique aucune marque d’une vie de dure labeur.
    Sa posture bien innocent l’ai un peu moins sous l’œil d’un combattant, assis au sol sur et permettant une réaction rapide, ses mains proches des armes près a se saisir d’elle. l’œil en bien légèrement inquisiteur. tous ses éléments laisse a penser a un entrainement militaire et a quelqu’un toujours sur ses gardes.
    malgres la féminité générale il y a un coté garçon-manquer

    je pense que cette personne a eu une vie facile et une bonne éducation. peut être une fille de la haut-bourgeoisie ou de la noblesse, destiné a une vie de salon. son coté garçon-manquer la pousser à secrètement apprendre se que le destin lui refuser, l’art du combat. un événement a bouleverser son destin, peut être la mort des hommes de la maison la laissant libre de mène la vie quelle souhaité, ou alors un mariage arranger qu’elle a fuit. quoi qu’il a soit elle reste pourchasser par son passé et a rejoint un groupe de mercenaire lui offrant la vie d’aventure et de danger dont elle rêvé et a travers « l’esprit des frères d’armes » une protection au cas ou son passé la rattrape.

    Répondre
  • 17 juin 2016 à 9 09 01 06016
    Permalien

    Ariel Darakeen
    Jeune fille ayant grandie sur les bateaux de son père, lui même capitaine de Navire, sa mère morte durant son enfance, son père n’eu d’autre choix. Ariel a toujours aimé l’eau, et les Navires, mais plus que tout, elle a pris goût à la vie d’aventure que menait les pirates,
    Son père honnête homme, marchand, ne l’encouragea pas dans cette voie, aussi elle choisi de s’enfuir.
    A 15ans, Ariel s’engagea dans un équipage de pirate en passage dans le même port qu’elle et son père.
    Elle se fit remarquer par son incroyable habilité à l’épée. Très vite, elle monta les rangs pour finir lieutenant du vaisseau. Elle fait preuve d’une grande sagesse, mais n’hésites pas à foncer dans le coeur de l’action si cela s’avère nécessaire,
    Foncièrement bonne, elle ne laisserais pas un de ses hommes faire preuve de cruauté, pourtant elle ne rechigne pas à tuer si cela s’avère strictement nécessaire. Les abordages se finissent le plus souvent par une reddition bien organisée plutôt que dans un bain de sang.
    Depuis 2 années qu’elle tient se rôle de second du Capitaine, elle n’a pas perdu un seul homme!
    C’est sa plus grande fierté.
    Son épée d’excellente facture est le fruit d’un duel au cours duquel, Ariel tua le capitaine d’un vaisseau qu’il venait d’aborder, un autre vaisseau pirate. Ce grand Capitaine Athémaïs était reconnu pour sa longévité sur les eaux, et par sa capacité à sortir indemne de tout les duels intentés contre lui.
    Elle a depuis une réputation de fine duelliste; et la ,simple vue de son épée fait l’effet d’un coup de massue sur la tête de celui qui la voit.
    Le navire qu’elle lui a pris est encore au chantier naval pour être amélioré selon ses désirs, elle espère pouvoir faire la prochaine saison à bord de son propre navire.

    Répondre
  • 21 juin 2016 à 13 01 33 06336
    Permalien

    Le Capitaine Mandren Kalgare rêvait d’un fils à qui transmettre son nom, ses biens et ses titres, mais aussi et surtout l’amour de la mer, de la guerre et de sa patrie… Mais il eut une fille et, la santé de son épouse ne lui laissant que peu de chances d’avoir un autre héritier, il l’éleva contre les convenances en lui apprenant tout ce que le fils dont il rêvait aurait dû apprendre.
    C’est ainsi que la petite Revys, fille d’un flibustier annobli, apprit l’escrime à l’âge ou les fillettes de son âge jouent à la poupée et les garçons au ballon. Elle aurait pu prendre la succession de son père et l’histoire se serait arrêté là, mais ce serait trop simple, hélas…
    Car après le décès de son épouse, Mandren se remaria avec une femme de quinze ans sa cadette, et elle mit au monde un fils: Gareth Kalgare. Gareth se révéla lui aussi un digne fils de Mandren, il n’y avait aucun doute sur sa paternité. Il prit rapidement dans le coeur de Mandren la place qu’occupait sa grande soeur, si bien que lorsqu’elle eut seize ans, il envisagea tout simplement de la marier à un nobliau du voisinage.
    Elle refusa naturellement et, par une nuit sans lune, prit discrètement le large avec le navire de son père et un équipage composés d’aventuriers, d’esclaves en fuite et de réprouvés. Malgré les origines diverses de ses hommes, Revys tient bien son équipage en main parce qu’elle sait exactement
    ce qu’elle peut exiger de chacun d’eux. Actuellement, son navire parcours les mers et sème la terreur chez les honnêtes commerçant… « la prochaine prise sera pour mon père » pense-t-elle de temps en temps, car il n’est pas question de « voler » le navire, elle a bien l’intention de le rembourser. Mais ses hommes, seront-ils du même avis ?

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :