L’avancement des Chants de Loss et nos premiers meetings avec Matagot

Donc, avant-hier a eu lieu notre dernier meeting en date avec les Editions Matagot (et coucou bisou Hicham !) et je vais être fidèle à notre souhait de vous parler du développement de votre futur jeu de rôle préféré de manière transparente en vous racontant tout ce qui n’est pas strictement confidentiel sur le déroulement de ces réunions, la manière dont nous travaillons et à quel point en sommes-nous.

La première étape de ces réunions était de planifier le futur. On y a discuté avant tout deadlines, temps de travail, capacité d’y consacrer quels horaires par mois et planifier nos objectifs de sortie. Parce que si nous avons des objectifs, Hicham nous a rapidement confrontés au murs, durs et solides, de la réalité à ce sujet. Certes, pour ma part, quand y’a un mur devant moi, mon premier essai est de voir comment soit grimper par-dessus, soit le casser, parce que… Mais c’est quand même très bien d’avoir un gars les pieds sur terre, professionnel et compétent, qui vous dit en clair : « oui, mais ce sera pas si facile. »

Paradoxalement, cette discussion a soulevé de beaux enthousiasmes et un bilan positif. Oui, on a bossé comme des dingues et Hicham l’a constaté avec plaisir ; oui, on a avancé notre JDR à un tel point qu’il est possible, avec les moyens financiers permettant de pouvoir se consacrer seulement à cela, de terminer le monstre en un mois et demi à deux mois. Oui, on a déjà la base de la maquette et de la mise en page prête. Oui, on a une tripotée de notes, remarques, corrections permettant déjà de commencer une relecture et rédaction finale complète et qui prendra peu de temps grâce à tous ces apports. Et enfin, oui, on a une bonne partie des illustrations qui attendent au chaud.

Nous avions et avons encore comme premier objectif à court terme d’avoir fini la rédaction des Chants de Loss en une version définitive pour fin Décembre. Genre, joli cadeau de Noël. Il est probable que ce soit plutôt début à mi-Janvier, mais je suis têtue (mur, casser, toussa), et je compte bien essayer quand même ! Bien sûr, ce sera juste un fichier PDF avec toute la base du JDR (enfin presque, encore une fois, vous ne verrez rien des éléments du métaplot publié sur internet) extrait directement d’un fichier word, sans aucunes illustrations. Il sera sans doutes diffusé de manière limité, soit dans le temps, soit dans l’accès au fichier. On verra, car c’est aussi une décision importante à prendre entre nous et avec Hicham.

Tel que nous pouvons l’estimer, passée cette étape cruciale, viennent les quatre autres, qui doivent plus ou moins être faites de concert mais que je cite dans l’ordre d’intervention : le maquettisme final du jeu en trois livrets et sa correction, la réalisation des illustrations pour le JDR, puis la préparation des produits des différentes offres de la campagne participative qui va inclure entre autres deux suppléments (Armanth et Da Vinci-punk), un paravent et deux cartes et, enfin, la préparation de la campagne de financement participatif proprement dite. On estime que tout ça va nous prendre quatre à six mois de plus (on a beaucoup de choses déjà prêtes) et que la campagne de financement participatif pourra, de manière raisonnable, commencer entre Mai et Juin 2017. Cette date pourra changer. Il y a de nombreux paramètres à prendre en compte, comme par exemple la débuter à un moment propice pour assurer son succès, quitte alors à la décaler après l’été. Ça, c’est quelque chose qui est entre les mains de Matagot avant tout ; ils savent de quoi ils parlent, bien plus que nous !

Maintenant, tout cela sont des estimations. Mais pour nous organiser quant aux relectures et tâches à se répartir, nous avons dressé un tableau d’avancement, et ô joie, voici donc, résumé ci-dessous, l’ensemble du monstre tel qu’il est à l’heure actuel, avec son état d’avancement détaillé, le nombre de page, son chapitrage. Il faut surtout tenir compte que nombre de ces dossiers référencés sont prévus pour être réduits et allégés. Pour certains, c’est même de moitié. Pour d’autres ils changeront peut de taille en pages word au final. Mais j’ai vite appris une chose : je sais résumer… mais pas sans avoir fait une première version souvent très… volubile. Ça permets ensuite de trancher dans le vif plus aisément.

avancement-loss

Voilà donc ! Vous savez un peu tout sur l’avancement de notre travail, et je tiens ici encore à remercier Hicham, qui consacre une soirée par semaine en réunion de travail avec les trois cinglées que nous sommes, nous conseille, nous écoute, nous aide et se montre d’une patience et d’une compréhension sans bornes ! Merci à lui, et à toute l’équipe de Matagot !

2 réflexions sur “L’avancement des Chants de Loss et nos premiers meetings avec Matagot

  • 17 novembre 2016 à 16 04 43 114311
    Permalien

    Le travail abattu est impressionnant ! Félicitations à toute l’équipe !
    Je n’avais pas pris le temps de réagir aux précédents articles concernant les régions des Mers de la Séparation, faut dire qu’il y en avait tellement ! 🙂

    En dehors du contenu, je suis très sensible à l’aspect « graphique » des jeux en général et en toute honnêteté, vous avez la plus belle carte du monde ainsi que la plus belle fiche de personnage que j’ai vu depuis très, très longtemps ! Et ce n’est pas un fan transi qui parle !
    On ressent vraiment un goût certain et la passion derrière tout ça ! Bravo !

    Je suis très impatient de voir apparaître le projet sur la plateforme participative.

    Répondre
  • 17 novembre 2016 à 16 04 49 114911
    Permalien

    Merci de tout coeur ! Ca va faire plaisir aux co-autrices !!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :