Première étape de la création des personnages : la motivation

On va bientôt refaire es pages concernant la création, mais voici pour commencer la toute première étape de la création d’un héro de Loss : sa motivation. C’est un comcpet très important de la création du personnage et j’ai réalisé ce soir que nous n’avions encore jamais publié cet élément.

1-La motivation

Vous voulez créer un personnage dans le monde de Loss ? Il doit avant toute chose être doté d’une motivation qui va le pousser à devenir un héros et créer sa Légende. Vous pouvez décider de choisir votre motivation parmi les exemples ci-dessous, ou de l’inventer. Ou encore de lancer 2D10, les additionner et voir ce qui se passe. Cette motivation, résumée en quelques mots, deviendra peut-être un des piliers de votre personnage et de sa Légende.

Les Motivations ne sont pas restrictives. Elles proposent ce qu’est le héros de Loss et pourquoi le personnage va en devenir un, voire l’est déjà. Il n’y a aucune obligation de faire coïncider vertus et traits, talent, avantages et défauts, avec la motivation du personnage. Nous vous encourageons à vous en inspirer, mais soyez libre de l’interpréter comme vous en avez envie.

La motivation est ce qui pousse, par choix, nécessité, destinée ou hasard, un personnage-joueur du monde de Loss à être autre chose qu’un simple quidam vivant sa vie, facile ou dramatique. Le héros de Loss est explorateur, aventureux et nomade ; il défie certaines conventions et traditions courantes qui veulent qu’il se consacre à sa famille car son Honneur le lui impose, car c’est un grand Courage que de sacrifier aux siens et une preuve de Sagesse de l’accepter. Plus prosaïquement, le monde de Loss est dangereux ; la faune est géante et redoutable, la flore dangereuse et mortelle, le monde est coupé de régions inconnus et inexplorées et si ce n’est pas Loss qui tue le voyageur imprudent, ce seront les lossyans. Les héros sont peu courants sur Loss et d’autant plus admirés que leur Légende défie ces craintes.

Liste des motivations :

2- Le Perdu :

Il ne sait pas comment il a fait, il n’est même pas sûr qu’il s’en souvienne, mais il est le Perdu ; loin des siens, de sa famille, de ses moyens et de ses connaissances, avec juste quelques fringues, et pas sûr que ce soient les siennes. Et bien des ennuis à venir, à commencer par des coutumes, des lois et des langues qu’il ne connait peut-être pas.

3- L’Enrôlé de force :

Tout a commencé comme ça : il fallait un volontaire, il a été désigné. Ou alors quelqu’un gagnerait un andri d’argent à le forcer à embarquer ou s’engager. Toujours est-il que l’Enrôlé de force a fini sur un port ou devant une caserne, très loin de chez lui, avec quelques sous en poche, et quelques ennuis consécutifs à des aventures qu’il n’a pas vraiment souhaitées.

4- Le Fuyard :

Il a commis un crime, ou comme il le dit lui-même, il en est faussement accusé. Ce crime, ce peut être contre une personne, une famille, une cité-état. Pour bien des familles, fuir un mariage est autant un crime que refuser de commettre un crime d’honneur pour venger les siens. Mais depuis ce crime qu’il a commis ou pas, le Fuyard doit vivre en regardant derrière son épaule, se demandant quand il sera rattrapé et par qui ?

5-6- L’Endeuillé :

Il y a longtemps, il a perdu un proche, d’une manière dramatique. Cela arrive souvent sur Loss, mais il s’en sent responsable, coupable, dépositaire. Il est hanté, même s’il le dissimule. Il ne veut plus que cela arrive, il espère comprendre un jour pourquoi, peut-être trouver le coupable ou apporter une justice qui soulagera au moins son cœur. Ou simplement essuyer sa dette, apaiser sa peine et son deuil en étant un jour le sauveur qui a manqué à ce proche qu’il a perdu.

7- L’Endetté :

Allez savoir comment, mais l’Endetté doit gros à quelqu’un, bien trop gros pour pouvoir le rembourser aisément. Une telle dette n’est pas vraiment quelque chose qui peut se régler avec quelques andris et rien n’est pire sur Loss que les dettes d’Honneur et de serment. Sauf peut-être des dettes qui concernent des fortunes assez larges pour susciter les pires avidités et colères. Un jour l’Endetté devra rembourser et le prix pourrait être bien plus cher que ce qu’il doit vraiment.

8- Le Dépositaire :

On lui a confié un secret en héritage, qu’il soit de famille, de clan, de société secrète. Ce secret, c’est un objet, un nom, une personne, quelque chose qui semble anodin mais pas si le secret de cet héritage était percé à jour. Mais comme tout héritage secret qui se respecte, son Dépositaire n’en a jamais reçu la clef complète. Il ne sait rien de celui-ci, sauf que cet héritage est un secret et d’une valeur immense, qu’il est le dernier à le porter et qu’il va devoir choisir ce qu’il en fera ou à qui il le transmettra.

9- Le Trahi

Il a été trahi, et salement. Peut-être le méritait-il largement et peut-être même est-ce lui seul qui croit à cette trahison. Mais le Trahi a désormais une dette d’Honneur gravée à la peau et il n’y a guère de moyens de l’effacer que de faire payer le responsable. Ce qui ne veut pas forcément dire le tuer ou le faire souffrir. Mais quelle que soit la manière, il faut que la dette soit payée et que ce prix soit à la hauteur de l’Honneur blessé.

10- Le Compromis

Un des secrets du Compromis est moche. Un ancien crime, une faute grave, une chose sur lui ou ses goûts, ses curiosités, ses appétits ou même ses savoirs qu’il ne faut vraiment pas dévoiler. Mais quelqu’un sait quelque part, et le Compromis sait qu’il sait, et qu’un jour où l’autre, son secret sera dévoilé avec des conséquences dramatiques. Pour lui-même bien entendu mais sûrement aussi pour tous ceux qui l’entourent. Il faut qu’il prenne une décision pour que cela n’arrive jamais… y compris se compromettre encore plus.

11-12- L’Idéaliste

L’Idéaliste suit un but et un code personnel, une vision du monde qui lui est précieuse et lui sert de guide permanent. Plus que tout autre Lossyan, il connait par cœur les Trois Vertus, leurs règles et leur morale et a choisi d’en suivre une à la lettre, sans jamais en déroger sauf exception. Il a à l’esprit un but et un idéal précis qu’il espère atteindre. Et quand il doit s’en détourner ou déroger à ses règles, c’est un sacrifice qui pour lui représente un prix parfois cher à payer.

13-14- Le Criminel

Il sait qu’il en est un et il doit vivre avec, bien ou mal ; mais il a commis un crime, voire c’est son mode de vie, une habitude ou juste de fréquentes malchances. Il tente peut-être de laisser derrière lui ce passé ou encore poursuit ces activités en essayant de gagner une respectabilité relative. Mais le Criminel sait que tôt ou tard, une justice ou une vengeance le rattrapera.

15- Le Camé

Bon et honorable ou encore détruit par son vice et dénué de toute moralité, le Camé est dépendant de sa drogue. Et que ce soit alcool, tabac, drogues et épices rares, il ne peut non seulement s’en passer mais ne peut résister à ses attraits et tombe facilement dans le panneau si l’on se sert de son vice pour l’y attirer. Une bonne manière de commencer une aventure et une histoire sans l’avoir demandé, après tout.

16-17 L’Ainé

Etre un ainé arrive souvent, les familles de Loss ont nombre d’enfants. Mais l’Ainé qui a des problèmes susceptibles de l’envoyer à l’aventure hérite d’un cadet, un enfant, voire une famille qui a le don malheureux de s’attirer les pires ennuis. Et tôt ou tard cela est arrivé, ou va arriver, et conduira l’Ainé à devoir affronter ces problèmes, savoir jusqu’à où cela va le mener.

18- L’Orphelin

La famille est très importante pour tout habitant de Loss. C’est la solidarité familiale, parfois étendue, qui permets de survivre au manque de travail, d’argent, aux maladies, ou d’avoir une retraite heureuse. L’Orphelin n’a rien de tout cela, lui, mais il sait qu’il l’a eu et que, quelque part, il a une famille ou en a eu une. Et qu’il a des racines, qu’il veut retrouver, qu’elles soient encore en vie ou seulement un souvenir défunt, mais dont il pourra se dire héritier.

19- Le Justicier

Il ne cherche pas à se venger ou à servir une autorité légale ; il ne cherche pas non plus la tuerie. Le Justicier pense simplement que le monde n’est pas juste. Par choix, nécessité ou habitude, il a un jour pris la décision de rétablir la balance, peut-être parce que personne ne voulait le faire sauf lui. La justice, c’est de respecter les trois vertus : Honneur, Courage, Sagesse. Qui ne comprends pas ou ne veut pas comprendre que toutes les relations humaines sont basées sur cela et que les trahir a un prix mérite son châtiment. Le Justicier sait que la loi et le droit sont avant tout affaire de pouvoir, de politique et de corruption. Toutes choses dont il se moque autant que des conséquences qu’il aura à assumer de son sens de la justice et de ce qu’il en fera.

20- Le Choisi

Le destin est quelque chose de très compliqué, le Choisi le sait mieux que personne. Un étrange événement à sa naissance ou pendant son enfance, la prophétie d’un ancien sage, la vision d’un chaman ou simplement un stigmate physique, a fait de lui quelqu’un que tout son entourage croit marqué par le destin. Depuis, comme si tout le monde voulait croire, les hasards de la vie se sont évertués à faire apparaitre autant de signes que tout cela serait bel et bien vrai. Les destins font les Légendes. Et le Choisi n’oublie pas que ces histoires finissent souvent mal. Mais après tout, si c’était vrai, que le destin l’a désigné ?… Et si le Choisi a une Légende prédestinée, quelle est-elle ?

Exemple : David consulte rapidement les différentes Motivations et il choisit très vite : il sera le Criminel. Il imagine un scénario assez simple qui va être la base de son avatar. Dans sa jeunesse, un casse magistral auquel il a participé a eu des suites dramatiques. L’évènement a ruiné une famille marchande à tel point que le père s’est suicidé, tandis que les créanciers pillaient ce qui restait de sa fortune. Enfin pour rembourser la dette du chef de famille, ils asservirent et mirent aux enchères les filles du marchand. Diego regrette que ce qui pour lui n’était qu’un job juteux soit devenu un tel drame. Il le considère comme une tache sur son honneur.  Il est bien décidé à éviter à tout prix éviter que cela recommence, s’étant découvert des scrupules et un code moral, même si celui-ci reste très élastique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :