Questions-réponses, suite de la nouvelle fournée !

Est-ce que des Terriens Perdus peuvent apparaitre en groupe sur Loss ?

Alors… non. Dans tous les cas de la manière dont les Terriens se retrouvent perdus sur Loss, ils le sont seuls. Sans dévoiler le détail de ce sujet, la manière dont les Terriens apparaissent sur Loss fait que cela n’est jamais arrivé et ne pourrait simplement pas arriver. Pour en savoir plus, il vous faudra lire le livret des Secrets de Loss. Après, on ne va pas vous dire que c’est totalement impossible quoi qu’il arrive, mais ce n’est jamais arrivé et les conditions du voyage des Terriens sur Loss rendent cette possibilité improbable.

Un Chanteur de Loss peut-il devenir aussi puissant que Lisa ?

Il n’existe dans l’histoire qu’une seule Chanteuse de Loss prétendue aussi puissante que Lisa, l’héroïne des romans les Chants de Loss ; il s’agit de la légendaire et détestée Orchys de Parcia, qui a provoqué le Long-Hiver. Dans l’absolu, et ceci vaut aussi pour Elena, la sœur de Lisa, on parle d’une puissance hors-norme qui n’a aucun comparatif et qui est hors de l’échelle du jeu de rôle. A la base, les personnages Chanteur de Loss sont plutôt puissants, mais ils ne sont pas différents en terme d’échelle des autres types de héros possibles. Avec le temps et la Légende, un Chanteur de Loss peut devenir puissant, vraiment… mais comme le serait un Combattant, un Négociant ou un Chasseur d’Artefacts. Ok… ces derniers sont peut-être moins destructeurs, mais encore une fois, les échelles de puissance et de moyens restent assez équivalentes. Donc… non, vous ne pourrez jamais devenir Lisa. Mais par contre, vous pouvez devenir une Légende et un personnage redoutable capable de prouesses inhumaines. Mais c’est un peu comme tous les personnages.

Pourquoi les lossyans ne se servent pas d’armes à feu ?

Alors, il y a trois raisons qui se recoupent. La première est que les lossyans ont découvert les armes à impulsion alors que la poudre n’existait pas du tout et ont privilégié cette voie technologique. La seconde est que, alors qu’ils avaient les armes à impulsion depuis longtemps, ils ont découvert des formules d’explosifs aux propriétés instables – la poudre noire, ça pète un peu quand ça veut – peu fiables et compliqués à manier. Très vite, ils ont appris à s’en méfier grandement, et c’est de là que vient la troisième raison : l’Église a compris que les explosifs étaient un danger potentiel réel et a sévèrement limité leur usage en tentant même d’en garder le contrôle. Finalement, les explosifs sont employés de manière assez courante, mais fort prudente et avec méfiance. Mais si on peut les voir employés pour la guerre, ils n’ont jamais été exploités pour les armes à feu, et personne ne va s’y risquer. Après tout, potentiellement, les lossyans ont bien mieux !

Y’a-t-il des machines à vapeur ?

Non, et ce pour une simple raison : les voies technologiques des lossyans s’orientent vers la maitrise de l’électromécanique avec les moteurs à Loss. La vapeur comme force motrice n’y a été exploré que par quelques génies qui, pour le moment, n’y voient pas grand intérêt. Ça pourra un jour changer, mais cela demanderait une révolution technologique, surtout concernant les matériaux et mécaniques nécessaires ; et pour le moment, les matériaux et les connaissances mécaniques et physiques nécessaires ne sont pas encore prêtes à cette révolution.

Et des télégraphes ?

Le télégraphe ne serait pas si difficile à concevoir dans le monde de Loss, mais il demande tout de même une production industrielle complexe et difficile à mettre en œuvre dans un monde de mécanique du XVIIème siècle. Alors, on peut très bien imaginer des lignes de télégraphes conçues à petite échelle dans des cités puissantes par des génies visionnaires, mais créer des lignes entre centres urbains est largement hors de portée… Et puis, avec la faune de Loss, pas sûr que quelque ligne que ce soit durerait bien longtemps !

Et des engins volants à part les navires lévitants ?

Oui, il y en a ! Mais ça reste très rare et si on parle de ballons dirigeables dans le livre des Secrets de Loss, on réalise vite qu’il s’agit vraiment de légendes… ou de prototypes. La montgolfière a été peu étudiée de manière sérieuse, tout simplement parce que : quel intérêt, quand on a des navires qui volent ? Il en va un peu de même pour les aéroplanes, mais la curiosité d’imiter les oiseaux titille nettement plus les génies de Loss. Cependant, les matériaux et la physique pour parvenir à créer des avions sont très, très loin encore des moyens des lossyans.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :