Le nouveau chapitre du roman des Chants de loss, tome 3 !

Eïm releva la tête, avec pour unique paysage sonore un sifflement suraigu. À trois pas de lui, le cima centenaire, planté avec les siens pour faire de l’ombre à la voie de halage, n’était plus qu’une souche éclatée dans une forme surréaliste. Il se pencha sur son buste, pour constater qu’une sorte de pulpe…

via 8- Le gué d’Arcis — Les Chants de Loss

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :