Ce n’est pas la fin, seulement le commencement !

Il y a deux jours, presque à 4 heures près; pour être précis, le 21 Septembre à 12hr03, nous avons achevé les Chants de Loss et envoyé tous les documents à la production, via Romain, pour l’imprimeur. Oui, c’est fini. Oui, avec encore du retard sur nos délais, consécutifs à d’autres impératifs professionnels. Et, oui, si vous le demandez, nous sommes soulagées et exténuées, Alysia et moi. Je pense que Romain doit être rasséréné, ravi et bien crevé aussi, mais en plus, lui, il n’a pas fini encore ! Et Emilie, qui ne pouvait pas nous aider sur la phase finale, mais qui travaille toujours sur la suite du jeu de rôle est, elle aussi, soulagée ; pour la sortie du jeu, bien sûr, qu’elle attend avec impatience depuis le début de l’été, mais aussi pour nous, qui pouvons enfin lâcher prise et nous reposer.

Concrètement, qu’est-ce que cela veut dire pour vous, nos fans, qui avez participé au crowdfunding ou qui avez précommandé lors du late pledge ? Hé bien maintenant, le délai entre la fin du travail, actée il y a deux jours, et la sortie du jeu et sa livraison jusqu’à vos mimines, devrait être d’environ un mois à un mois et demi. Il faut ce délai pour plusieurs étapes : produire les bons à tirer et vérifier les inévitables problèmes techniques du maquettisme à l’impression ; ici, toute personne qui a édité un livre ou un manuel saura de quoi je parle : cette vérification est indispensable. Ensuite, une fois le bon à tirer validé, il faut laisser l’imprimeur faire son travail, qu’il livre en dépôt, puis empaqueter et distribuer le tout.

L’heure de faire un bilan de cette formidable aventure, y compris au sens étymologique du terme, viendra plus tard. Nous le ferons avec joie, ceci dit ! Pour l’heure, nous sommes heureuses de pouvoir vous annoncer que le jeu arrive dans vos mains d’ici un mois, un mois et demi ! Et nous sommes soulagées et heureuses d’avoir fini. Les dernières semaines – je n’ose dire les derniers mois, mais je devrais – ont été épuisantes et ardues. Pour Alysia et moi, il est temps de nous reposer un peu…

Car l’aventure n’est pas finie ! Nous avons commencés et largement entamés la rédaction du prochain supplément, un pavé que nous espérons passionnant, sur la cité d’Armanth, la capitale des Maitres-marchands, la plus grande cité de Loss. Emilie travaille dessus de longue date pendant que nous achevions le jeu de rôle et nous allons la rejoindre d’ici à un mois environ, pour, on l’espère, vous le proposer dans les huit ou neuf prochains mois. Et après ? Après, nous avons déjà d’autres suppléments dont le contenu a été décidé et avancé : le suppléments Da Vinci Punk, sur les merveilles technologique, celui d’Anqimènes, sur la capitale de l’Église du Concile Divin, etc…

Nous avons achevé notre travail, mais ce n’est pas la fin, seulement le commencement ! L’aventure va continuer, avec vous. Et nous vous tiendrons au courant, comme nous le faisons depuis les débuts ! A très bientôt !

Et en bonus, le morceau de musique, devenu le thème des Chants de Loss, par lequel toute l’aventure a commencé, avec les romans, il y a 5 ans :

all’s well that ends well by two steps from hell

Une réflexion sur “Ce n’est pas la fin, seulement le commencement !

  • 23 septembre 2019 à 9 09 44 09449
    Permalien

    Ah bon, finalement c’était une partie de rigolade cette aventure de Loss! Bravo à toute l’équipe pour ce projet fou, tant par son ampleur, dans une époque compliquée, que par sa richesse. L’attente du produit fini n’aura finalement pas été si longue, grâce à une communication fréquente, des partages nombreux, et surtout de la générosité sous forme de pdf! Un grand merci à vous!

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :