Le Graal d’or en vidéo, et un podcast avec Nydenlafee

Donc, un article spécial vidéos, que je vous laisse découvrir !

La première, c’est la remise des prix du Graal d’or, ce week-end, à Cannes, avec en préambule un très beau discours très remarqué –et applaudi- pour son féminisme, et la présentation des jeux finalistes et gagnants avec les discours de leurs auteurs et représentants, sans oublier un autre discours sur l’état de la production féminine dans le jeu de rôle par Sybille Marchetto. Deux discours qui, même s’ils peuvent ne pas plaire, décrivent une réalité tout à fait factuelle, mais invisible pour qui n’est pas dans les milieux des écrivains de l’imagination ou des auteurs du JDR : la présence des femmes y reste anecdotique et commence à peine à grandir, alors même que les femmes y sont des actrices et professionnelles de premier rang, mais, simplement, peu mises en avant, et mal reconnues. C’pas un souci de talent, d’ailleurs, c’est juste un souci de chasse gardée, un fait terriblement pénible dans les littératures de l’imaginaire, et qui, dans l’univers du jeu de rôle, commence, lui, à disparaitre année après année, démonstration que la culture du JDR, en tant que milieu social, est et restera encore longtemps un milieu d’avant-garde progressiste pour l’équité, le féminisme, l’humanisme, y compris dans le monde du JDR francophone !

La seconde est un podcast réalisé par Nydenlafee – la même qui fait le discours cité plus haut – où elle m’interviewe sur le sujet de la condition des femmes dans l’histoire moderne et du backlash, le retour de bâton du patriarcat après chaque bataille gagnée par le féminisme, à travers le prisme des romans et du jeu de rôle Les Chants de Loss. Ha, oui, et on cause aussi de notre prochain JDR, Singularités et donc, forcément, de ce qu’est la collapsologie.

Vala, de quoi vous occuper un moment, bonne écoute !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :