6- La forêt de l’Elmerase

Géographie

L’Elmerase est une immense forêt particulièrement dense sise entre les Monts Gapériens et les Monts Gémeaux, à l’ouest du territoire de l’Hégémonie. En fait, la forêt se prolonge même vers l’est dans les Forêts du Darmos, la seule différence entre ces deux forêts est une frontière naturelle, le fleuve Topaze.

L’Elmerase est véritablement gigantesque, si grande d’ailleurs qu’un peuple entier, les Forestiers, relativement prospères et organisés, parvient à s’y cacher sans que rien ne puisse parvenir à l’en déloger. Et ce n’est pas pour rien. Les arbres y sont très variés, très denses, certains très haut dépassent les plusieurs millénaires, striés de pistes de broussailles denses tracés par les plus grands mammaliens, dont les étranges clairières rondes que laissent les marche-forêts.

Il va sans dire qu’avec une étendue de de 1000 milles du nord au sud et de l’est à l’ouest et malgré les communautés humaines qui y vivent, souvent sur les berges des fleuves qui traversent tout l’Elmerase, cette forêt reste largement inexplorée et s’avère réellement hostile aux humains. Si ses lisières sont parsemées d’exploitation forestières, il est très ardu d’y pénétrer et de l’arpenter. Et quand le pire danger est la faune, la présence des Forestiers, très méfiants et adeptes des réponses radicales quand on pénètre sur leurs territoires n’est pas moins une menace redoutable.

Politique

Les fleuves et les lisières de l’Elmerase sont pas mal disputés entre les cités-états qui dépendent des richesses de la forêt. Mais ces tensions n’évoluent que rarement vers des conflits ouverts, parce que menace en permanence un ennemi redoutable : les Forestiers. Si ces derniers sont considérés comme des barbares semi-humains aussi bien par les Hégémoniens qu’une partie des Etéocliens, tous savent qu’en cas de conflits, ils viendront arbitrer à leur manière, et celle-ci est sans pitié. C’est aussi ce qui explique pourquoi l’Elmerase, au-delà de ses dangers, est peu explorée : ses profondeurs sont le domaine des Forestiers, tout le monde le sait et tout le monde sait quel risque ils encourent à venir déranger un peuple parfaitement adapté à un milieu qui tend pourtant à tuer le malheureux qu’y va s’y perdre en à peine plus d’une journée. Il est certain que le sous-sol de l’Elmerase regorge de minerais précieux, mais personne n’a envie de prendre le risque d’aller les exploiter. Pareillement pour ses Ruines Anciennes : les Forestiers ont échangé des trésors rarissimes qui n’ont pu être trouvé que dans ces sanctuaires précieux, mais pour y accéder, il faudra explorer la forêt. Et on aura compris l’étendue du problème.

La Croisée

Les Forestiers n’ont pas de capitale et leurs villes arboricoles sont bien cachées dans les profondeurs de l’Elmerase. Ainsi, ils ont adopté une politique de neutralité et d’échanges économiques avec une cité de l’Etéocle, la Croisée, sise à l’embranchement des deux rivières donnant naissance au Fleuve Atérios qui va se jeter dans les Schasmes. La Croisée abrite 4500 habitants et compte environ 500 à 600 Forestiers installés dans une bonne entente relative. C’est une ville qui vit de l’exploitation des bois rares, des ressources végétales comme le mellia et du commerce de peaux et de cuir.

Les Monts Gapériens

L’ouest de la forêt de l’Elmerase est barré par une grande chaine de montagnes –qui en fait descend encore bien plus au sud et se prolonge vers le nord-ouest. Les Monts Gapériens sont très peu accessibles à cause de la forêt, mais les Forestiers y ont accès, et exploitent plusieurs mines et gisements de métaux précieux indispensables. Les montagnes dépassent les 5500 mètres et les glaciers et neiges éternelles y sont fréquents. A noter qu’on y trouve trois volcans actifs assez tumultueux et que des rumeurs parles de la Ville Morte, des Ruines Anciennes qui ne sont pas enterrés et serviraient même d’abri à tout un village Forestier.

Lieux particuliers :

La Passe-Haute : la Passe-Haute est un col d’altitude assez ardu d’accès, qui reste cependant la plus fréquentée des voies commerciales entre les Dragensmanns et les Forestiers. La Passe-Haute est connue par les Etéocliens et les Hégémoniens, mais son accès est difficile et les Forestiers veillent à sa protection, car cette artère est vitale pour assurer leurs échanges privilégiés avec leurs voisins. La route de la Passe-Haute débouche dans le Wervayllas, non loin de Grimrad.

Les Ruines Anciennes de l’Elmerase : elles n’ont pas toutes de nom et, oui, il y en a beaucoup : au moins quatre, dont trois connues des Forestiers. Elles ont été partiellement explorées et le trafic des artefacts qui en sorte profite aux Forestiers. Mais ces trésors sont étranges et parfois même totalement incompréhensibles, c’est-à-dire encore plus que ce que l’on connait des Anciens, comme s’il s’agissait de quelque chose d’encore différent.

(plus de détail dans le livre des secrets sur les Ruines Anciennes de l’Elmerase)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :