[Les Légendes] La Rose Noire

Histoire de vous faire patienter pendant que nous bossons comme des sourdes sur la dernière ligne droite (la rédaction finale du Livret 3, qui devrait toucher à sa fin d’ici un peu moins de deux semaines), nous vous partageons quelques personnages emblématiques du monde de Loss. Certains seront dans les livrets du JDR, d’autres sont là pour vous les faire découvrir et faire le lien avec les péripétie des romans et seront réunis plus tard dans un supplément sur ls personnalités du monde de Loss. Nous en publierons un toutes les trois ou quatre  jours environ, pendant que nous finissons le JDR !

Enjoy !

Vous ne trouverez pas les statistiques complètes et pour cause : ils sont uniques et nous offrons seulement des suggestions permettant d’estimer leurs capacités, non des stats complètes qui ne seraient guère le reflet réel de leurs prouesses. C’est dans le récit de ces personnages, leur importance dans le monde de Loss et l’éventualité d’un jour les croiser que réside leur intérêt, non de les combattre et les vaincre. Pour vous donner une simple échelle, ces personnages dépassent tous les 300 XP ; leurs statistiques complètes feront l’objet d’un supplément futur sur les grandes personnalités du monde de Loss.

Méridia Aranth, la Rose Noire

  • Archétypes : Navigateur (Légende 10), Ombre (Légende 3)
  • Vertus : H : 6, C : 10, S : 11, F : 0

Qui évoque le nom de Méridia ou de la Rose Noire ne le fait jamais sans un frisson de crainte horrifiée, tant les récits sur sa Légende rivalisent d’horreur et de détails lugubres. Et à vrai dire quand on parle de l’apparence Méridia, on pourrait tout aussi bien décrire un démon surgi des enfers ou une sorcière noire jaillissant des abysses les plus sombres que ce serait à peu près pareil. Bien sûr, la réalité est assez éloignée à ce sujet de la fiction. Méridia Aranth est la plus célèbre des princes-pirates de l’Imareth, la plus rusée, la plus retorse et la plus crainte aussi. Mais sûrement la plus respectée de tous les capitaines du Serment, la confrérie qui rassemble les pirates de l’Imareth et au-delà.

Ce qui est plus proche de la réalité, même si cela reste fortement exagéré, est ce que l’on dit des tortures que la Rose Noire inflige à ses ennemis, hommes ou femmes. Méridia est dénuée de toute pitié et fait empaler et écorcher vif les opposants qui menacent ses intérêts et ceux du Serment. Et ce qui n’est pas une légende est qu’elle collectionne bel et bien les crânes des plus glorieux et terribles de ses adversaires, entassés sur un autel dans le bureau de sa forteresse personnelle à Gillas, où trônent d’autres trophées, principalement les armes et les plus riches bijoux de ses victimes.

On raconte sur Méridia beaucoup de choses, à commencer par le fait qu’elle serait une psykée, un de ces lossyans rarissimes qui peut lire les pensées des gens sur leur visage et à qui on ne peut ni mentir ni rien dissimuler. On dit aussi que pour s’assurer d’être mortelle en toutes circonstances, elle empoisonne son sang par des décoctions secrètes pour les uns, par un symbiote mortel pour les autres, de telle sorte qu’une seule goutte de son sang touchant la peau nue d’un être vivant le tue sans coup férir. Enfin, parmi les rumeurs les plus lugubres et perverses, elle ne ferait l’amour qu’avec des esclaves mâles des plaisirs achetés à prix d’or, qu’elle égorge après une unique nuit de plaisir.

La vérité est bien entendu sûrement moins effrayante, mais il est connu que la Rose Noire est aussi indépendante et méfiante de tous les hommes qu’elle est cruelle. On ne parvient pas à devenir le leader redouté depuis 20 ans du Serment sans un niveau extrêmement élevé de stratégie, de politique, de duplicité et de paranoïa, toutes qualités que Méridia entretient autant que sa culture générale, payant des fortunes pour se tenir au courant des plus grandes avancées techniques et scientifiques de son temps. Elle a à son service personnel, en plus de tout un service efficace de renseignement, deux génies réputés –dont Albamus le Canonnier, qu’elle a fait enlever de force à Allenys- et nombre d’érudits et précepteurs chargés d’éduquer ses enfants, six filles qu’elle a adopté ces dernières années. Le véritable objectif de la Rose Noir est sans doutes de fédérer l’Imareth en un véritable état sous son autorité, en commençant par Gillas. Mais elle est bien trop rusée pour que ses véritables intentions et sa stratégie pour y parvenir soient véritablement compris par les princes-pirates et leurs espions.

Négocier ou même simplement discuter avec Méridia est un véritable défi. Il vaut mieux prévoir d’une part des cadeaux assez somptueux pour forcer son respect, d’autre part ne pas y voir en premier lieu une simple femme, mais le chef de la plus grande confrérie de pirates des Mers de la Séparation. Et un bon moyen d’éviter que cela se passe mal est sans doutes de laisser une femme de caractère l’aborder ; les chances de quitter sa forteresse vivant s’en trouveront largement renforcées.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :