Montures de Loss 1 : chevaux & griffons

On parle ici et là (livre des Lois de Loss : équipement, livre des Secrets de Loss : les animaux de Loss, supplément Voyages : les montures) des montures lossyannes, mais il faut farfouiller un peu si on veut trouver d’une part leurs prix, d’autre part leurs caractéristiques. Et puis, des chevaux (ou des griffons), ce sont aussi des variétés (des races), avec leurs traits propres, leurs avantages et faiblesses. Donc, voici un petit document condensé pour présenter tout cela et donner une bonne raison aux adventoris de dépenser leurs andris !

Il est prévu de faire évoluer ce document prochainement : on rajoutera les dragens, les kaerins, les ghia-tonnerre et autres animaux lossyans de trait, ainsi que les attelages ; de nouvelles races de chevaux devraient aussi être proposées par des fans et contributeurs !

Chevaux

Âne

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
4 5 4   H Herbivore Athlétisme 6, esquive 3, vigilance 5, ruade 5 M 17 L : 5 / S : 4 / G : 4 / F : 4 1 Ruade : dégâts +2, vitesse 4. Bonus +5 aux Tests contre la faim, la soif ou la chaleur.

Les ânes sont assez répandus et on les retrouve partout, mais plutôt dans le sud des Mers de la Séparation, les ânes supportant mal le froid. Rustiques et relativement dociles, ils sont privilégiés pour leur robustesse et leur capacité de transport. Ils sont plus endurants, moins difficiles et délicats que les chevaux. Ils sont aussi très abordables financièrement. Un lossyan ne peut pas se servir d’un âne comme monture, ce dernier est trop petit pour cela.

Un âne mesure environ 1m10 à 1m30 au garrot pour environ 200 à 300 kg, sa robe est en général grise, parfois avec une raie de mulet assortie d’une bande scapulaire noire, une marque en forme de croix sur le dos. Ils ont le ventre, le nez et le tour des yeux blanchâtres. Si les ânes sont réputés stupides, il n’en est rien et un âne peut se montrer bien plus malin et intuitif qu’un cheval ; c’est d’ailleurs de là que vient leur réputation d’entêtement.

Capacité de port : 150 kg – Vitesse max : +0 – Dispo : 1 – Prix moyen : 4 AA

Mulet

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
4 6 4   H Herbivore Athlétisme 6, esquive 4, vigilance 4, ruade 5 G 18 L : 5 / S : 5 / G : 4 / F : 4 1 Ruade : dégâts +4, vitesse 4. Bonus +5 aux Tests contre la faim, la soif ou la chaleur.

Le mulet, ou mule, est un hybride d’âne et de cheval qu’on trouve partout dans les Mers de la Séparation, même s’il est un peu moins commun dans le nord. Il est apprécié comme animal de travail, de bât ou d’attelage. On l’emploie aussi comme monture, surtout dans des régions montagneuses ou arides ; il est assez grand et solide pour cela. D’ailleurs, c’est le canasson des caravanes de commerce par essence et la monture la moins chère qu’on puisse trouver.

Le mulet présente les caractéristiques de ses deux parents. D’une taille intermédiaire entre l’âne et la jument, jusqu’à 1m50 au garrot, longues oreilles et queue peu fournie, le mulet possède d’un côté la force du cheval et de l’autre la robustesse et la rusticité de l’âne. Il est réputé résistant, le pied sûr, endurant, courageux et intelligent. Le mulet est infertile.

Capacité de port : 150 kg – Vitesse max : +0 – Dispo : 1 – Prix moyen : 5 AA

Poney

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 6 3   H Herbivore Athlétisme 7, esquive 4, vigilance 4, ruade 5 G 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +4, vitesse 4. Bonus +5 aux Tests contre le froid

Le poney est un cheval rustique de petite taille, comparativement à la moyenne des chevaux de monte lossyans. Les poneys sont des races équestres courantes dans les Marches de Gennema et dans les Neige-dragon, mais on en trouve aussi en Hemlaris et dans les Plaines de l’Étéocle. Le poney, même commun comme celui décrit ici, n’est donc pas aussi répandu que le cheval, même s’il est élevé jusqu’en Athémaïs. Il est privilégié pour l’attelage, surtout de force, mais certaines races font d’excellentes montures, non seulement plus endurante, mais aussi souvent plus fougueuse et combative que la moyenne des chevaux, malgré qu’elles soient moins rapide.

Un poney mesure entre 1m10 et 1m60 au garrot. Il n’existe pas de poneys plus petits sur Loss ; ils n’auraient aucune chance d’y survivre. Sa robe peut connaitre des couleurs variées, mais est souvent assez fourni, comme sa crinière. Un poney est plus large et plus massif qu’un cheval, avec des jambes proportionnellement plus courtes.

Capacité de port : 130 kg – Vitesse max : +5 – Dispo : 2 – Prix moyen : 10 AA

Poney de montagne hemlaris

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 7 4   H Herbivore Athlétisme 8, esquive 4, vigilance 4, ruade 6 G 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +4, vitesse 4. Bonus de +5 aux Tests en montagne

L’Empire du Trône de Rubis a une grande tradition d’élevage équestre. On trouve dans leurs races locales nombre de chevaux issus des sélections des étalons des Plaines de Gennema. Mais, venu des contreforts désertiques des Monts Frontaliers, les poneys des montagnes hemlaris sont une race très appréciée et réputée, surtout par les archers-combattants et les troupes d’éclaireurs.

Le poney des montagnes hemlaris est de couleur baie, mais son abondante crinière et les poils autour de ses pieds sont souvent crèmes, rarement noires. Il fait en moyenne 1m40 au garrot, c’est donc un « petit » cheval pour les critères lossyans. Il a d’ailleurs un aspect un peu trapu, plutôt court sur pattes et l’air un peu lourdaud. Mais c’est un grimpeur hors-pair parmi les races équestres et, en galop, il s’avère très endurant.

Capacité de port : 130 kg – Vitesse max : +10 – Dispo : 2 – Prix moyen : 20 AA

Cheval léger

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 6 3   H Herbivore Athlétisme 7, esquive 4, vigilance 4, ruade 6 G 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +4, vitesse 4

Le cheval reste, sur le monde de Loss, la monture la plus répandue, bien avant le griffon. Le cheval de Loss a évolué à sa manière, en général plus grand et puissant que son homologue terrien. La taille moyenne va de 1m60 à 2m au garrot et on considère qu’une taille d’1,60m ou moins est un poney. Le cheval lossyan vit aussi un peu plus longtemps que le cheval terrien grâce à son symbiote. Les symbiotes pour les chevaux sont communs et compris dans leur prix.

Si le cheval reste largement privilégié comme animal d’attelage et comme monture, c’est qu’il est facile à nourrir. Il est aussi plus aisé à soigner et dresser qu’un griffon, bien qu’il n’ait pas la même capacité aux tours complexes ni la même intelligence retorse que ces derniers. Le cheval est considéré comme la monture la plus noble qui soit pour les lossyans et ces derniers en prennent grand soin ; tuer un cheval est parfois considéré comme un crime plus encore que tuer un esclave.

Le cheval décrit ici est le cheval de monte commun, dit cheval léger. Il est haut sur pattes et assez fin, avec une allure plutôt racée. Sa robe peut avoir de nombreuses couleurs, mais la plus courante sera le bai, ou le bai-brun. Il est aussi employé pour l’attelage, surtout quand on cherche un transport rapide. Pour le travail de force, les poneys, les mulets ou même les ânes sont plus efficaces par leur rusticité et leur endurance.

Capacité de port : 130 kg – Vitesse max : +20 – Dispo : 1 – Prix moyen : 50 AA

Cheval léger aran’thia

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
6 6 3   H Herbivore Athlétisme 8, esquive 5, vigilance 4, ruade 6 G 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +5, vitesse 4.

Le cheval léger aran’thia, des tribus des plaines des Cités-Unies, est considéré comme le plus beau cheval, du point de vue esthétique, des Mers de la Séparation. C’est un cheval de selle de haute stature, d’1m80 à 1m90. Il est mince et très haut sur pattes avec une longue encolure et une tête fine. Sa robe est très particulière puisqu’elle possède des variations de couleurs qui créent des reflets métalliques dorés. Le poil des chevaux légers aran’thia est très ras et sa peau est très fine. Il a peu de crinière et de queue. On peut trouver des chevaux bais, alezans, noirs ou gris (les chevaux gris deviennent progressivement blancs ou blancs moucheté de minuscules taches fauves, ce qui permet d’avoir une idée de leur âge en regardant leur robe).

Pour les arant’hias, leur cheval est avant tout employé pour la chasse et la course ; capable de faire des pointes de vitesse remarquables, il est très utile pour suivre un troupeau de ghia-tonnerres en panique ou rattraper des griffons sauvages. L’animal n’est pas très facile à dresser ou monter pour qui n’a pas de bonne formation équestre, ce qui explique pourquoi il est avant tout un cheval d’apparat et de collection hors des Cités-Unies.

Capacité de port : 130 kg – Vitesse max : +20 – Dispo : 2 – Prix moyen : 60 AA

Étalon des Marches

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 6 3   H Herbivore Athlétisme 7, esquive 4, vigilance 5, ruade 6 G 20 L : 6 / S : 5 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +4, vitesse 4. Bonus +2 aux Tests contre la chaleur.

Les étalons des Marches sont appelés localement les Samarkans, et sont une race de chevaux de monte issue des étalons sauvages des Marches de l’Athémaïs, la région entre le Désert des Franges et les côtes sud des Mers de la Séparation. Les élevages se concentrent autour de Samarkin et Harrim’dim avec des sélections très sérieuses car ces chevaux font l’objets de prix très élevés autour de courses en arène primées. Le Samarkan est de taille moyenne (environ 1m70 à 1m80) d’allure fine et racée, avec une longue encolure et une tête bien dessinée. Il a une robe assez rase, une belle crinière et une queue longue. Ses couleurs les plus courantes sont bai, alezan et noir, mais il y a aussi des robes crème à peau rose, dorée aux crins crème, grise et isabelle (couleur jaune, jambes et crins noirs). Ils sont parfois pie, c’est-à-dire avec des taches blanches à peau rose, réparties non uniformément, très rarement entièrement blancs.

Le Samarkan, principalement élevé pour des concours de course, est très apprécié pour l’équitation de randonnée, car il supporte bien la chaleur et les terrains inégaux. Il n’est pas aussi solide et rustique qu’un poney ou un cheval léger gennemon, mais il est autrement plus abordable financièrement, même si cela reste un cheval de prix.

Capacité de port : 130 kg – Vitesse max : +20 – Dispo : 2 – Prix moyen : 55 AA

Pur-sang étéoclien

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 7 3   H Herbivore Athlétisme 8, esquive 4, vigilance 4, ruade 7 G 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +4, vitesse 4

Le pur-sang étéoclien est pratiquement un cheval de guerre, et c’est dans ce but qu’il a d’ailleurs été sélectionné.  Mais à la différence du cheval de guerre typique, qui a des allures massives de frison, le pur-sang étéoclien ressemble plutôt à un pur-sang arabe. De stature fine et élancée, avec une tête concave assez typique, il est plutôt petit pour un cheval lossyan, faisant en moyenne 1m60 au garrot. Il a une encolure assez longue, une silhouette assez carrée, une musculature sèche et nerveuse, et une queue légèrement relevée et fournie. Sa robe est pratiquement toujours noire ; il existe quelques variétés alezanes ou grises, mais elles sont peu communes.

Le pur-sang étéoclien, c’est le cheval des princes de l’Etéocle, la monture noble par essence pour son aristocratie. Nerveux et fougueux, combattif et téméraire, c’est en effet une excellente monture de guerre, privilégiée par la chevalerie étéoclienne, qui le préfère aux chevaux plus lourds et massifs. Le fait est que le pur-sang étéoclien est très solide et peut galoper avec une forte charge sur le dos, même au plus fort d’une bataille. Mais c’est aussi un très bon cheval de monte, remarquablement endurant, à la condition d’avoir un peu d’expérience en équitation, car il est caractériel.

Capacité de port : 140 kg – Vitesse max : +20 – Dispo : 2 – Prix moyen : 70 AA

Cheval léger gennemon

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 7 5   H Herbivore Athlétisme 7, esquive 6, vigilance 6, ruade 6 G 21 L : 6 / S : 6 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +4, vitesse 4. . Bonus +2 aux Tests contre le froid et la chaleur.

Recherché et convoité un peu partout, le cheval léger gennemon, appelé aussi le Noumaï, est la race de chevaux de monte des nomades des Marches de Gennema, réputés dans toutes les Mers de la Séparation pour ses montures et ses cavaliers. Très reconnaissable, cette race de chevaux est de taille moyenne à petite, avec une moyenne de 1m60 à 1m70 au garrot. Sa carrure générale est plutôt trapue et carrée ; de loin, on pourrait aisément le confondre avec un poney. Son encolure est assez courte, sa tête allongée et ses jambes solides et musclés. Sa robe, qui peut avoir toutes les couleurs, est très souvent pie ; elle est plus épaisse que la moyenne des chevaux, et épaissit encore en hiver. Sa crinière et sa queue sont très fournies et il est de coutume de tresser sa crinière et, enfin, ses yeux sont toujours de couleur dorée.

Si le Noumaï est convoité, ce n’est pas pour sa beauté, mais pour ses qualités exceptionnelles d’intelligence et d’endurance. Les gennemons eux-mêmes disent, non sans en rire, qu’il n’est pas rare que leurs chevaux soient plus malins que leurs cavaliers. C’est un cheval de monte parfait, endurant, robuste même aux pires climat, et si courageux qu’il peut même faire front devant des griffons plutôt que fuir. Les meilleures unités de cavalerie légère le privilégient à toute autre race. L’autre raison de sa convoitise est sa rareté relative : les gennemons exportent peu de leurs bêtes et à grand prix, pour profiter du marché. Il est donc non seulement onéreux, mais malaisé de parvenir à en acquérir un. D’ailleurs, aucun gennemon ne vendra de cheval à un individu qui ne peut pas démontrer qu’il s’y connait en chevaux.

Capacité de port : 150 kg – Vitesse max : +15 – Dispo : 2 – Prix moyen : 100 AA

Cheval de trait

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 8 3   H Herbivore Athlétisme 8, esquive 3, vigilance 4, ruade 5 G 21 L : 6 / S : 6 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +5, vitesse 4

Le cheval de trait, c’est le camion tout-terrain des chevaux. Il s’agit de variétés sélectionnés avant tout pour leur capacité à la traction de véhicules et de fortes charges. Aussi, le cheval de trait est typiquement une race puissante et de grande taille. On trouve pas mal de races locales de chevaux de trait, mais tous ont peu ou prou le même usage ; on les retrouve sur les chemins de halage des péniches, en attelage de diligences, aux travaux des champs ou encore à tirer les chariots d’artillerie des armées. Le cheval de trait est ainsi aussi commun que le cheval léger (cheval de selle) décrit plus haut.

Le cheval de trait est en général grand, sa hauteur au garrot allant de 1m80 à 2m10 et pèse son poids : de 500 kg à plus d’une tonne. Sa carrure est puissante, son dos plutôt court et sa croupe inclinée particulièrement musclée. Un autre point commun à tous les chevaux de traits, ce sont les jambes puissantes et épaisses, et les fanons, plus ou moins fournis qui tombent par-dessus leurs sabots, en général très larges. La race la plus commune de chevaux de traits en athémaïs, qui est simplement nommée l’Argasien, ressemble au Percheron ; sa robe est en général grise ou baie, avec une crinière et une queue argentées.

Capacité de port : 200 kg – Vitesse max : +0 – Dispo : 1 – Prix moyen : 60 AA

Cheval de guerre

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 8 4   H Herbivore Athlétisme 7, esquive 5, vigilance 5, ruade 7 G 21 L : 6 / S : 6 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +5, vitesse 4, Bonus +5 tests Peur/Terreur

Appelé aussi destrier ou chargeur, on va commencer par casser un mythe : le cheval de guerre n’est, et de loin, pas forcément un grand étalon fougueux, puissant, féroce et au port altier. Ça, c’est plutôt un cheval de parade et on ne le monte que pour défiler dans les rues ou les arènes pour se faire acclamer et impressionner le public.

Le cheval de guerre, avant d’être une « race », c’est une formation et un entrainement. Les chevaux de guerre, amenés à servir de chargeurs pour les chevaliers et la cavalerie lourde, sont sélectionnés auprès d’élevages qui peuvent très bien abriter des poulains de simple races de monte, en recherchant des animaux de caractère, au physique puissant et qui présentent une certaine hardiesse. Il n’est pas nécessaire qu’ils sont très grands ou très lourds ; avant tout, ils doivent surtout être bien dressés et ne pas hésiter quand on les envoie charger la mêlée sous les explosions des boulets, les hurlements des guerriers et les détonations des fusils. Un cheval de guerre, c’est un cheval entrainé avec la même sévérité qu’on entraine un guerrier ; la race n’a pas tellement d’influence là-dedans. A la rigueur, c’est mieux d’avoir un cheval bien solide pour qu’il puisse supporter son cavalier en arme et armure, et tout son caparaçon. Mais un cheval de selle au caractère adéquat et bien entrainé peut parfaitement faire l’affaire. Et ce que l’on paye, dans le prix plutôt élevé d’un cheval de guerre, c’est bel et bien le dressage lui-même.

Ceci dit, il existe quelques variétés de chevaux prisées pour la guerre, parmi lesquels le cheval léger gennemon et le pur-sang étéoclien, ci-dessus, et les deux races décrites ci-dessous qui, sans surprise, sont aussi des races de chevaux de trait ou de monte.

Capacité de port : 150 kg – Vitesse max : +0 – Dispo : 2 – Prix moyen : 80 AA

Cheval de guerre hégémonien

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
6 8 4   H Herbivore Athlétisme 7, esquive 5, vigilance 5, ruade 7 G 21 L : 6 / S : 6 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +5, vitesse 4, Bonus +5 tests Peur/Terreur

Le cheval de guerre hégémonien est sélectionné dans une variété typique de la région du nord-Concilianeum, autour de la cité d’Eqerius ; on retrouve des élevages de ces chevaux, les Equerians, jusqu’au sud d’Anqimenès, mais les meilleurs étalons dressés sont tous issus des haras de la ville qui leur a donné leur nom.

L’Eqerian est donc employé aussi bien comme cheval de selle que d’attelage mais il est avant tout recherché pour ses qualités de dressage et sa prestance naturelle. C’est le cheval par excellence des présentations, spectacles d’arène et défilés car, en plus d’avoir un port très altier, il est intelligent, courageux, docile et facile à dresser. L’Eqerian étant un cheval plutôt grand et assez solide, il est donc efficace de l’entrainer comme chargeur. Ceci dit, il est un peu plus abordable quand il a juste été formé comme cheval de selle (« seulement » 75 AA).

Le cheval de guerre hégémonien est un cheval d’assez haute stature (en moyenne un bon mètre 80), au dos assez court, à l’allure solide, les membres musclés et bien dessinés, la croupe puissante. Sa tête est assez fine au profil légèrement convexe, avec des yeux assez grands. Son encolure large et rouée. Il a une crinière et une queue fournies, aux crins abondants et ondulés. Pour tout dire, il ferait penser aux chevaux pur race espagnols, en plus grand. Sa robe est le plus souvent grise, mais il en existe des noires. Un trait marquant de l’Eqerian est sa posture, toujours très noble et élégante.

Capacité de port : 150 kg – Vitesse max : +10 – Dispo : 2 – Prix moyen : 100 AA

Cheval de guerre dragensmanns

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 8 4   H Herbivore Athlétisme 8, esquive 5, vigilance 5, ruade 7 G 22 L : 6 / S : 6 / G : 5 / F : 5 2 Ruade : dégâts +5, vitesse 4, Bonus +5 tests Peur/Terreur. Bonus +5 aux Tests contre le froid ou la chaleur.

On dit que chez les Dragensmanns, tout est grand – à commencer par les membres de ce peuple. Leur cheval préféré employé comme destrier ne déroge pas à cette règle ! Chez les dragensmanns, ce sont les nomades eleksmans qui sont les principaux éleveurs de chevaux, ces derniers servant à se déplacer dans les steppes gelées du nord en suivant les troupeaux de sikas des neiges. Leur cheval, le Svashtar, est donc un animal puissant, rustique, adapté à survivre au froid et qui sert tout aussi bien à la monte, qu’à la guerre ou au trait, et que tous les guerriers dragensmanns privilégient comme destrier.

Le Svashtar est très grand (1m85 à 2m10), large, avec une encolure haute, et un dos long, un thorax puissant, comme la croupe. Il a des jambes hautes, mais musclées et solides, avec de fortes articulations. Ses sabots sont larges, leur corne noire est très dure. La robe des Svashtar est épaisse, toujours pie, toujours blanche et noire, avec une crinière et une queue fournies, et des fanons au-dessus de leurs sabots particulièrement abondants.

C’est un animal réputé sans peur et intelligent, mais fougueux et dangereux à monter pour qui n’a pas de bonnes bases en équitation. Ce n’est pas un cheval de course, mais entre son endurance et son allure, il est largement au-dessus de la moyenne des chevaux de trait ou de guerre. Les dragensmanns vendent régulièrement de leurs Svashtars à l’extérieur des frontières des Neiges-dragons, mais plutôt dans les Plaines de l’Etéocle, ou en Athémaïs, mais toujours en petit nombre et les prix s’envolent facilement.

Capacité de port : 250 kg – Vitesse max : +5 – Dispo : 2 – Prix moyen : 200 AA

Griffons

Principal animal lossyan à avoir été domestiqué et élevé comme monture, le griffon tient la place écologique qu’aurait le loup sur Terre. Le griffon fait penser à une sorte d’oviraptor, un reptile bipède mesurant selon les sous-espèces de 1m20 cm à 3m50 au sommet du crâne, aux pattes avant agiles et préhensiles, muni d’un puissant bec cornu et la tête ornée d’une collerette duveteuse.

C’est un prédateur au régime principalement carné dans la nature, et il dispose de griffes acérées, y compris aux pattes arrières munies de véritables poignards. À l’état sauvage, les griffons vivent en meute de 8 à 30 individus dominés par les plus grandes femelles, et pratiquent une chasse à la course, pour épuiser leur proie.

Chaque famille règne sur un territoire assez vaste, mais en cas de passage de grandes migrations, il est fréquent que plusieurs meutes s’associent pour des curées. Le griffon est élevé partout comme monture de guerre, mais on lui préfère le cheval, bien plus aisé à nourrir, même si les griffons domestiques ont un régime omnivore.

Griffon de monte

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
4 5 4   H Carnivore Athlétisme 8, Bec 6, Griffes 6, esquive 5, pistage 4, Vigilance 5 M 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 1 Coup de bec : dégâts +6,vitesse 3/ griffes dégâts +3, vitesse 2

La plupart du temps, le griffon est élevé comme monture de guerre, mais certaines lignées répandues sont bien adaptées pour la monte. L’animal est agile et parfait pour les terrains difficiles. Il peut même aller dans des endroits escarpés où un âne n’oserait pas se rendre.

Mais le régime alimentaire d’un griffon limite sa facilité d’usage : un griffon domestique est omnivore, mais a besoin d’apports carnés et de nourriture préparée ; un régime alimentaire similaire à celui d’un chien, ce qui demande à pouvoir le transporter ou faire halte pour nourrir l’animal. Et ça a beau manger tout ce qui se présente, charognes comprises, ce n’est pas comme un cheval qui a juste besoin d’herbe à brouter.

Le griffon domestique fait en moyenne 1m40 à 1m60 au garrot, avec des griffes aux pattes avant plus réduites et un bec plus fin et moins puissant que celui des griffons sauvages. Même domestiqué, cela reste un animal ombrageux aux instincts de chasseur, qu’il faut savoir tenir avec poigne et n’est pas recommandé à qui n’a pas de bonnes bases en équitation.

Capacité de port : 130 kg – Vitesse max : +15 – Dispo : 1 – Prix moyen : 100 AA

Griffon rouge gennemon

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
4 6 4   H Carnivore Athlétisme 9, Bec 8, Griffes 7, esquive 7, pistage 7, Vigilance 5 M 21 L : 6 / S : 5 / G : 5 / F : 5 1 Coup de bec : dégâts +6,vitesse 3/ griffes dégâts +4, vitesse 2

Monture redoutée, et à raison, par les hégémoniens aussi bien que les hemlaris qui ont dû les combattre plusieurs fois et en gardent un souvenir cuisant, le griffon rouge est la monture de guerre gennemon par excellence. Grand (1m70 au garrot), puissant, courageux et batailleur, le griffon rouge doit son nom à sa couronne de plumes et ses rayures, couleur d’ocres, sur un cuir crème. Il est particulièrement ardu de l’entrainer sans être rompu dans une formation en dressage que les gennemons se gardent bien de révéler.

Un griffon rouge est non seulement une monture rapide et agile, mais c’est un excellent chargeur et, une fois dans la mêlée, il est aussi redoutable en combat, si ce n’est plus, que son cavalier. Il est d’ailleurs réputé dévorer ses ennemis vaincus, bien que cela tienne plus de la légende que d’un fait avéré.

Le griffon rouge est plutôt rare en dehors des marches de Gennema ; les nomades de ce peuple en vendent peu et ne céderont jamais une de ces montures de guerre à un individu qui ne peut pas démontrer des compétences efficaces d’équitation.

Capacité de port : 150 kg – Vitesse max : +10 – Dispo : 2 – Prix moyen : 250 AA

Griffon noir athémaïs

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
4 5 5   H Carnivore Athlétisme 8, Bec 6, Griffes 6, esquive 5, pistage 6, Vigilance 6 M 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 1 Coup de bec : dégâts +6,vitesse 3/ griffes dégâts +3, vitesse 2

Le griffon noir athémaïs est aussi appelé Nirresor dans sa version domestiquée. Griffon hantant les forêts de la Vallée de l’Argas à l’état sauvage, sa variété domestique est élevée dans les alentours de Sianna, Armanth et Samarkin depuis longtemps.

C’est le griffon le plus discipliné et docile de toutes les races de griffons d’élevage. Le Nirresor est aussi réputé le plus intelligent et affectionne les humains, ce qui est plutôt rassurant pour ce genre d’animal. Mais il reste combattif et caractériel ; il est facile de se retrouver désarçonné par l’animal simplement parce qu’il n’a pas aimé ce que son cavalier était en train de faire. Là encore, il vaut mieux ne pas être débutant en équitation pour le monter.

Le Nirresor fait environ 1m50 à 1m60 au garrot. Sa couronne de plume est noire, comme ses rayures, très fines, denses et sinueuses et sa peau a une couleur gris cendrée. Il a une tête assez fine et est d’allure élancée. Il est surtout employé comme monture de chasse et peut faire un bon animal de guerre mais, aussi, de garde.

Capacité de port : 150 kg – Vitesse max : +15 – Dispo : 2 – Prix moyen : 140 AA

Autres

Dromadaire

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
4 6 4   H Herbivore Athlétisme 7, esquive 4, vigilance 4, ruade 6 G 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +5, vitesse 4. Bonus +10 aux Tests contre la faim, la soif ou la chaleur.

Le dromadaire est un camélidé à une seule bosse, originaire de la Terre et qui aurait suivi les Nomades des Franges il y a des millénaires. On en trouve désormais aussi bien dans les Franges que dans les déserts de l’est de l’Hemlaris.

Employé comme animal de bât et de monte, il peut même être exploité pour son lait et sa viande. Son seul réel défaut est sa vitesse moyenne, sommes tout inférieur à celle du cheval ou du griffon. Il n’est pas très commun, mais très recherché pour sa résistance aux climats les plus rudes, surtout désertiques et sa capacité remarquable à porter de lourdes charges.

Capacité de port : 250 kg – Vitesse max : +5 – Dispo : 2 – Prix moyen : 65 AA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :