Quelques chevaux par Aquilegia Nox

Aquilegia, qui est une de nos fans des Chants de Loss et une grande amie, nous a fait l’immense honneur et plaisir d’imaginer quelques autres équidés lossyans, que vous trouverez ci-dessous. Biologiste évolutionniste, Aquilegia Nox est aussi une romancière de talent et l’autrice des romans de fantasy : Adjaï aux Milles Visages, que je vous recommande chaudement de découvrir au passage ! Et si vous voulez en savoir plus, j’ai écrit un article sur ses romans sur mon blog perso !

Zèbre des Franges

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 7 5   H Herbivore Athlétisme 8, esquive 5, vigilance 6, ruade 7 G 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +4, vitesse 5, Bonus +10 aux Tests contre la faim, la soif ou la chaleur.

Le zèbre des Franges est bien un cheval, dont l’existence est souvent mise en doute.
Il serait le fruit d’une double sélection. Sélection naturelle d’abord : cheval d’élevage échappé dans le désert bien avant le Long-Hiver, il y a développé des aptitudes particulières lui permettant de survivre dans un environnement aride et chaud et d’échapper aux redoutables prédateurs lossyans.

Il en a résulté un animal de taille moyenne, à la robe alezan clair aux crins roux mêlés d’or. Ses membres sont toujours rayés de roux soutenu du paturon jusqu’au ventre. Son profil est extrêmement fin : ventre levretté, encolure allongée, longues jambes fines et sèches, visage fin au profil droit. Ses oreilles sont allongées comme celles des ânes, ce qui lui permet d’évacuer la chaleur.

Cet animal sauvage est si difficile à observer et à attraper qu’il en est une légende en soit à ce sujet. D’ailleurs le prix d’une peau traitée de cet animal est un luxe tapageur qui doit se monnayer à Armanth aux alentours de 5000 andris d’argent. Et pire que tout, l’espèce sauvage est impossible à monter ; non seulement il est de constitution plutôt frêle pour le poids d’un homme mais, surtout, cet animal sauvage préfère se laisser mourir plutôt que d’être dompté.

Il se raconte cependant qu’en usant de douceur plutôt que de force, certains nomades des Frange, vivant dans les parties les plus isolées du désert, seraient parvenus à récupérer certains de ces animaux, dont une jument extraordinaire entièrement rayée . À force de temps et de lignées domestiques, ils auraient obtenu un cheval très semblable à son homologue sauvage, mais assez fort pour être monté, d’une vitesse et d’une endurance incomparables, très résistant aux climat les plus chauds.

Peut-être à cause de la consanguinité, la robe de ces chevaux a la particularité d’être toujours entièrement rayée, des pieds à la tête, généralement roux sur fond beige clair, rarement noir (ces individus ont une crinière et une queue mêlées or et noir), d’où leur nom de « zèbres ». Ces montures, très peu nombreuses, sont jalousement gardées secrètes par ces nomades eux-mêmes très isolés, au point qu’en dehors des Franges, leur existence est ignorée ou mise en doute. Et on ne verrait sans doutes pas plus d’un zèbre des Franges hors du désert, une fois dans sa vie. Il ne doit pas y avoir plus de trois ou quatre de ces chevaux à Armanth, dans des parcs privés et accessibles uniquement sur invitation, par exemple.

Il est à noter qu’à cause de ses longues oreilles, un œil non averti pourrait confondre cette monture délicate avec un âne ou une mule  zébrée.

Capacité de port : 100 kg – Vitesse max : +25 – Dispo : 3 – Prix moyen : à peu près le même prix qu’une esclave Chanteuse de Loss

 

Poney des Ginnons

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 7 3   H Herbivore Athlétisme 7, esquive 4, vigilance 4, ruade 5 G 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +4, vitesse 4. Bonus +5 aux Tests contre le froid

Monture de travail hégémonienne, qu’on retrouve beaucoup sur les côtes est de l’Athémaïs. Il est recherché ailleurs pour sa robe et sa beauté générale, même si cela reste un poney d’attelage.

Le poney des Ginons est un animal trapu et bien charpenté, à la croupe puissante, utilisé pour sa puissance à l’attelage. Il est capable de tracter un chariot rempli des effets d’une famille, mais sa petite taille (grand poney) et sa grande rusticité en font un animal facile à nourrir et entretenir même dans un environnement défavorable. Et vu le climat du Ginnon, en permanence bouleversé par l’activité des volcans, c’est une bonne chose.

Sa robe est de couleur variée mais les habitant apprécient les individus balzans : leurs jambes et leur ventre sont blancs comme si les poneys avaient nagé dans de la peinture blanche. Leurs yeux sont souvent bleus.

Capacité de port : 130 – Vitesse max : +0 – Dispo : 2 – Prix moyen : 15 AA

Les montures Mishaï du Désert de Shaïmu

Ci-dessous une liste des chevaux du désert, élevés par les Mishaï, un peuple de nomades Hemlaris.

Pris en étau dans les massifs prolongeant les Montagnes du Nevertsguïkhana le Désert de Shaïmu grimpe en série de plateaux toujours plus hauts et arides, s’offrant le luxe au fil des saisons d’être à la fois torride et glacial, mais toujours cependant abominablement sec. Des nomades, les Mishaï, cousins des Montagnards, le parcourent et y commercent le beryl, le soufre, d’autres minéraux, le sel, les peaux et le lait. Le désert est terriblement hostile par son climat et sa faune, mais il n’en est pas moins très riche et s’il est peu habité, les Mishaï comptent quelques villages et un bourg industriel foisonnant : Nuï-den, qui exploite des mines de fer, d’étain et de soufre.

Cheval Mishaï

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
5 6 3   H Herbivore Athlétisme 7, esquive 4, vigilance 4, ruade 6 G 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +4, vitesse 4. . Bonus +2 aux Tests contre le froid et la chaleur.

Petit cheval rapide, le Mishaï est utilisé pour son pied sûr, son courage et son agilité par les éclaireurs des tribus nomades Mishaï chargées de surveiller les menaces venues du désert hostile et des montagnes – les nomades ne sont pas toujours en bonne relations avec les Montagnards.

La robe des chevaux Mishaï est très variable : sur une base alezane, baie ou noire, ils ont généralement de larges capes blanches sur les reins, parfois tachetées de petites marques rondes de leur couleur de base. Ceux dont la robe est entièrement blanche tachetées sont vendus cher aux amateurs hors du Désert du Shaïmu, indépendamment de leur qualité. Leur crinière et leur queue sont très peu touffues. Leurs nez et le tour de leurs yeux sont mouchetés de rose et de gris, leurs sabots sont striés et la sclérotique blanche de leurs yeux leur donne un regard curieusement « humain ». Certains sont de robe unie et ont une crinière, queue, sabots et yeux « normaux », mais peuvent néanmoins être remarquables par leurs aptitudes.

Capacité de port : ? – Vitesse max : +20 – Dispo : 2 – Prix moyen : 60 AA

Mule Mishaï

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
4 7 5   H Herbivore Athlétisme 7, esquive 4, vigilance 4, ruade 5 G 19 L : 5 / S : 5 / G : 5 / F : 4 0 Ruade : dégâts +4, vitesse 4. Bonus +5 aux Tests contre la faim, la soif ou la chaleur.

Croisement du cheval Mishaï et d’un âne de bât Mishaï, la mule Mishaï est un animal facile à reconnaître par sa robe, au dos et aux jambes blancs marqués de grosses taches rondes alezanes ou noires. La mule Mishaï est réputée pour sa rusticité et sa sobriété dans le désert, ainsi que pour sa capacité à porter et tracter de lourdes charges.

On trouve cette mule, occasionnellement, sur les marchés dans tout l’Hemlaris, car sa réputation assure de pouvoir la vendre à bon prix.

Capacité de port : 150 kg – Vitesse max : +0 – Dispo : 2 – Prix moyen : 10 AA

âne de Bât Mishaï

H C S F Echelle Régime Talents Taille NS NS Armure Capacités
4 5 5   H Herbivore Athlétisme 6, esquive 3, vigilance 8, ruade 5 M 17 L : 5 / S : 4 / G : 4 / F : 4 1 Ruade : dégâts +2, vitesse 4. Bonus +5 aux Tests contre la faim, la soif ou la chaleur.

L’âne de bât Mishaï est un animal de bonne taille, au poil ras gris clair et au caractère difficile pour qui n’est pas disposé à considérer que son âne est un partenaire apte à comprendre des dangers qui échappent à son maître. Bref, si vous connaissez déjà le caractère têtu d’un âne, imaginez que l’âne Mishaï soit le pinacle des ânes têtus ! Et pourtant, bien des convois doivent leur survie à cet animal.

Pour les nomades Mishaï, un âne de bât bien dressé est pourtant un allié indispensable dans le désert, car en plus de tracter des charges raisonnables sans se plaindre et de résister à la soif, il avertira son maître de la présence de prédateurs et dangers divers, avec plus d’efficacité que la plupart des chiens. Autant dire que c’est un animal sur lequel on tisse nombre de récits légendaires et qui est paré d’une réputation locale très respectée et aimée !

Capacité de port : 150 kg – Vitesse max : +0 – Dispo : 2 – Prix moyen : 12 AA

 

 

Y a une légende à écrire, là XD

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :